Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La loi de programmation du ministère de l’Intérieur adoptée au Sénat par la droite

La loi de programmation du ministère de l’Intérieur adoptée au Sénat par la droite

par
76 vues

Le Sénat a adopté, par 307 voix contre 27 et deux abstentions, le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) que l’Exécutif avait eu la délicatesse de présenter en premier à ses suffrages, visiblement désireux de conclure un accord avec la Chambre haute. Seuls les communistes et les écologistes se sont opposés au texte.

Le bilan de l’intervention sur le projet de loi de la majorité sénatoriale de droite et du centre est plutôt maigre et assez décevant.

L’article premier du projet portait sur un rapport annexé de 80 pages détaillant les choix stratégiques à venir du ministère de l’Intérieur et l’orientation des moyens financiers qui lui sont attribués. Les sénateurs se sont contentés d’attirer l’attention du Gouvernement sur la nécessité de réformer l’organisation de l’Ecole nationale supérieure des officiers sapeurs-pompiers, sur le maintien des maisons de confiance et de protection des familles ou sur la création d’une seconde base pour les Canadairs.

La majorité sénatoriale a bien obtenu quelques avancées comme l’alourdissement des peines sanctionnant les rodéos urbains, les agressions contre les élus et les refus d’obtempérer, mais cela ne devrait toutefois pas changer la donne quant au laxisme généralisé des magistrats.

Le reste de l’apport du Sénat a consisté à inscrire dans la loi le cadre légal du réseau radio du futur et la modification, à la marge, du régime légal du remboursement des rançons par les compagnies d’assurance.

En somme, il s’agit là d’un travail technique indéniable mais politiquement insignifiant. L’arsenal législatif de lutte contre la délinquance, forgé au temps des jours heureux, ne permet absolument pas d’endiguer la montée de l’insécurité. Il ne semble pas que la droite parlementaire en ait pris conscience.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 20 octobre 2022 - 6:27

Autrefois, lorsque le travail était insuffisant on redoublait à l’école ou on était viré en entreprise. Si on récidivait on était viré de l’école et on ne trouvait plus de boulot en entreprise. Aujourd’hui ceux qui sont dans l’insuffisance (même intellectuelle) sont promus … Pas de doute on a changé de monde !!!

Répondre
Astérix 20 octobre 2022 - 7:55

Quand on est incompétents comme nos dirigeants, on sort une énième lois qui ne change rien ! il faut bien 80 pages parfaitement inutiles alors qu’il suffirait d’appliquer les textes déjà existants !!?
L’on nous prend vraiment pour des cons !

Répondre

Laissez un commentaire