Accueil » L’accident de train n’est pas le monopole du secteur privé

L’accident de train n’est pas le monopole du secteur privé

par Nicolas Lecaussin

Les antilibéraux argumentent toujours en opposant la qualité et la « fiabilité » des services publics aux coûts et aux dangers qui pourraient être générés par la concurrence dans le monde des entreprises privées. Ces arguments ne résistent pas une seule seconde à l’analyse des faits. Deux récents événements tragiques le prouvent amplement. Le déraillement du train Paris-Limoges (12 juillet 2013) fait 6 morts et plusieurs dizaines de blessés. Quelques jours plus tard, un train déraille en Espagne faisant 79 morts et plusieurs dizaines de blessés. Or, dans les deux cas, on ne peut nullement mettre en cause les privatisations ou la concurrence car les deux compagnies de chemin de fer – française et espagnole – sont …d’Etat. Dans le cas de l’accident du train Paris-Limoges, le Rapport confirme la maintenance défaillante et la responsabilité de la… SNCF.

You may also like

Laissez un commentaire