Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Influenceurs : cessons cette chasse aux sorcières

Influenceurs : cessons cette chasse aux sorcières

par
538 vues
prop_4_pendules.png

Le gouvernement leur a déclaré la guerre : il s’agit des influenceurs. Alors certes, parmi eux, les pratiques commerciales sont souvent trompeuses. Mais tout influenceur ne vit-il pas aux dépens de celui qui l’écoute ? Cette leçon vaut bien un pot de crème à 50€ fabriqué en Chine sans doute. En effet, nul n’est obligé d’être sur ces réseaux (notamment TikTok et Instagram), encore moins de suivre ces “influenceurs” et encore moins d’acheter leurs produits hors de prix. Les sanctions sur ces pratiques commerciales ne sont donc qu’un moyen de répondre à la colère du mouvement #influvoleurs lancé par le rappeur Booba et qui a suscité des centaines de milliers de “likes”. Mais il va renforcer la fin d’un rare secteur autrefois dérégulé, en plus d’accélérer le départ de France des influenceurs qui n’en sont pas encore partis, puisque rappelons qu’ils sont des centaines à s’être déjà expatriés pour échapper à l’impôt. C’est dire à quel point la France est ultra-libérale n’est-ce pas ?…

Ces pratiques trompeuses doivent cesser bien sûr et il est parfois rageant de voir comment certains de ces influenceurs peuvent s’enrichir à ce point en vendant leurs produits pourris à des gens souvent complexés par leur physique ou facilement influençables. Mais cette fierté de les chasser et de les faire fuir de France est assez symptomatique de cet état d’esprit totalement anti-riches et de déresponsabilisation des actes des gens, qui ne sont plus comptables de leurs actes d’achat mais sont de pures victimes.

Avant d’imaginer de nouvelle normes et contraintes, appliquons le droit qui permet déjà de condamner toutes les tromperies, notamment celles des influenceurs déloyaux.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Oncpicsou 12 juin 2023 - 12:09

OK pour la chasse aux influenceurs.
Commençons par les médias de propagande payés par nos impôts…

Répondre
Broussard 12 juin 2023 - 1:01

j’en ai bien aimé une, qui déclarait un jour : « les articles que je promouvois… »
en voilà une, au moins, qui a fait de bonnes études
Christian

Répondre