Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Immigration : les dits et les non-dits du directeur de l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration)

Immigration : les dits et les non-dits du directeur de l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration)

par
2 018 vues

Didier Leschi, directeur général de l’OFII, publie une longue Opinion dans La Tribune Dimanche intitulée « Les six enjeux du débat sur l’immigration ».  Son constat est juste. Et il sait, lui, de quoi il parle. Oui, nous avons affaire à une énorme vague d’immigration et à une explosion des demandes d’asile : plus de 155 000 enregistrées en 2022. Il faut donc maîtriser les arrivées et reprendre le contrôle de l’immigration. De même, M. Leschi a raison lorsqu’il rappelle que désigner l’Europe comme le bouc émissaire à l’origine de cette immigration de masse est une excuse facile pour nos politiques. Les directives européennes n’interdisent pas le durcissement du droit interne concernant l’asile et l’accueil des immigrés.

En conclusion, l’auteur s’interroge sur la pérennité de notre modèle social. Une manière de suggérer sans vraiment le dire qu’il y aurait peut-être un problème avec notre Etat providence. C’est la position de l’IREF : pour maîtriser, voire stopper la vague d’immigration, il faut en finir avec cet omniprésent Etat providence. Un étranger qui vient s’établir en France devrait le faire avant tout parce qu’il souhaite y travailler ;  pas parce qu’il veut profiter du système de santé et des aides sociales.

Le directeur de l’OFII aurait cependant été plus convainquant, à notre avis, s’il avait  accordé plus d’attention au fait que l’immigration doit aller de pair avec l’intégration (c’est pourtant le nom de son office). Tout étranger installé en France a le devoir de s’intégrer et de respecter le pays et ses coutumes, de parler français et d’adhérer aux valeurs de la France. Or, on le dira jamais assez nettement, certaines catégories d’immigrés refusent carrément, sciemment, de s’intégrer, continuant à privilégier de manière ostentatoire leur religion ou leurs coutumes, parfois incompatibles avec les lois et règles du pays d’accueil. Il faudrait que les autorités françaises soient intransigeantes avec l’intégration et refoulent ceux qui ne l’acceptent pas. Arrêtons de céder à chaque fois que l’on nous accuse  d’islamophobie. Le but des islamistes, c’est justement de faire croire que les musulmans sont persécutés en tant que musulmans.   Or, jusqu’à preuve contraire, c’est bien en criant Allah Akbar et non vive le Christ ou Bouddha est le meilleur, qu’on égorge des enseignants, on écrase des promeneurs avec un camion fou, qu’on déclenche sur un marché une ceinture explosive fixée sur un enfant. Tous les terroristes et tous les tueurs ne sont pas musulmans c’est entendu, tous les musulmans ne sont pas des terroristes c’est évident, mais en ce moment, la seule religion dont on se réclame pour tuer et massacrer, c’est bien l’islam.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

10 commentaires

maxens 1 novembre 2023 - 10:49

150000 demandes par an, , quand un ministre s’enorgueilli d’en avoir expulser…… 2 en une journée…. soit 800 par an….Pas près d’en voir le bout. Il faut stopper les entrées, et expulser tout ceux qui sont juste en France pour profiter, Et ce afin de rétablir un ratio cohérent. Et surtout arrêtons d’accorder des droits, tu viens en France, tu travailles (c’est le début de l’intégration) tu es payé, normal, mais non, tu n’as pas plus de droit qu’un autre pour un logement, une aide sociale…et si tu arrêtes de travailler, tu n’as pas à rester en France….

Répondre
Duhamel 5 novembre 2023 - 3:46

Sur les expulsions , le gouvernement a une politique compatissante . D’un côté il fait une loi pour expulser les délinquants mais qu’il applique très faiblement et de l’autre une loi pour forcer les communes a accueillir des soi- disants mineurs . La tromperie de nos gouvernants c’est que ces jeunes migrants au bout de quelques mois, quand ils ont leur titre de séjour réclament le regroupement familial . Pas un mot du gouvernement pour supprimer cette loi et nos syndicats stupides qui n’ont pas compris que nos capitalistes cherchaient a embaucher de la main d’oeuvre a tout faire pour de bas salaires .

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 1 novembre 2023 - 10:49

Ce pays, qui se glorifie de l’abolition de la peine de mort, accueille sur son territoire les adeptes d’une secte qui condamne à mort et exécute sans procès, celui qui n’adhère pas à leurs croyances. (c’est dans leur « bréviaire »).
Nos chers littéraires devraient apprendre à nommer les choses:
Un migrant est une personne qui choisit la France pour ses valeurs, pas ses aides. Tout être guidé par une autre motivation doit être désigné comme envahisseur et non migrant (et refoulé, évidement).
Une preuve de plus, s’il en fallait, que nous sommes gouvernés par des imbéciles, instruits, au comportement incohérent. Ne sachant pas nommer les choses, ils font n’importe quoi.
Mais un petit malin leur a soufflé la formule anti incohérence: « en même temps » !
Jean-Aymar

Répondre
Bruno GERMAIN 1 novembre 2023 - 2:15

Commentaires de Nicolas LECAUSSIN parfaitement analysés et intelligents comme toujours.
Qu’une droite sociale défendant la France, son Histoire, sa culture et résistant à ces idéologies mortifères comme De Gaulle l’a proposé et réalisé, mais pour cette gauche obsédée, incantatoire et hurleuse, nous sommes des fascistes !!!! En réalité, cette valetaille détruit tout dans les mensonges et un absolu non-sens, pour être correcte, et le déshonneur.
L’avenir que veut imposer cette clique baignée de haine nous oblige à engager un combat définitif.
Vive nos chevaliers Bayard, Duguesclin et Roland à Roncevaux appelant à l’aide Charles-Le-Magne, et plus récemment Jean MOULIN.
Je doute qu’aujourd’hui on rappelle à l’école ces grands faits d’armes de nos anciens.
Au-delà, IL Y A TANT ET TANT A DIRE … sur la souillure de leurs idéaux !

Répondre
Patrice 1 novembre 2023 - 3:46

Si les terroristes et tueurs ne sont pas tous musulmans, en ce moment en France c’est quand même l’immense majorité. On comprend que dans ces conditions l’Islam suscite la peur, non ?

Répondre
Dorylée 1 novembre 2023 - 3:54

« …Tout étranger installé en France a le devoir de s’intégrer et de respecter le pays et ses coutumes, de parler français et d’adhérer aux valeurs de la France… » Eh ben pas du tout ! Depuis les accords passés en 74 avec les pays muzz, ils viennent en France et restent comme ils sont, vivent comme au bled, parlent leur langue maternelle (il y a une loi spéciale à ce sujet) et après, on reproche au Français de ne pas faire assez d’effort pour intégrer les nouveaux venus.

Répondre
Duhamel 1 novembre 2023 - 7:15

Autorisons l’entrée aux migrants chrétiens et renvoyons les autres musulmans chez eux .

Répondre
maxens 2 novembre 2023 - 4:47

la France est de tradition judéo chrétienne, alors je dirais autorisons l’entrée aux personnes judéo chretienne, même si je ne suis pas certains que les juifs se battent pour venir vivre en France, c’est plutôt l’inverse malheureusement..pour la 2eme partie de phrase, 100% d’accord, je pense qu’on a atteint les limites de l’accueil concernat certains franche de population, incapable de s’assimiler

Répondre
o.icaros 2 novembre 2023 - 3:25

En bas de chez moi, à l’angle de la rue de Rivoli et des Mauvais Garçons, tous les jours il y a une dizaine de gars qui attendent devant le Starbucks pour livrer des petits-déjeuners à domicile. Mais qui se fait livrer son petit déjeuner à la maison? Des retraités, des mères de familles, des chômeurs, des étudiants, des commerçants, des professions libérales, qui à part les bobos? Les gars à vélo, ne sont pas des gars d’ici, ils n’ont pas le profil de nos Africains. On va donc régulariser des gens pour porter des petits-déjeuners à domicile? C’est presque ainsi qu’a pris fin l’empire romain.

Répondre
Duhamel 5 novembre 2023 - 3:50

Je fréquentais un Kebab turc . Tous les 6 mois environ le personnel est nouveau ???? 6 mois avec feuilles de paye doit donner d’office un permis de séjour . Et bien sur tous les 6 mois ce sont de nouveaux serveurs . Une bonne combine pour rester en France .

Répondre