Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Sur l’immigration, la droite durcit ses positions mais ne réforme pas l’Etat-providence

Sur l’immigration, la droite durcit ses positions mais ne réforme pas l’Etat-providence

par
977 vues

Dans le Journal du Dimanche, les trois leaders de la droite – Éric Ciotti, Olivier Marleix et Bruno Retailleau – dévoilent le contenu des deux textes de loi qu’ils déposeront cette semaine sur l’immigration. Ils veulent changer totalement de cadre en matière de politique migratoire. Depuis vingt ans, 21 lois sur le sujet ont été votées. Ils proposent donc un projet de rupture, pour mettre un coup d’arrêt à l’immigration de masse. Selon eux, les Français doivent pouvoir choisir qui ils accueillent, qui ils ne souhaitent pas accueillir et qui n’a plus sa place sur notre territoire. Et, pour cela, ils veulent d’abord modifier la Constitution afin d’insérer dans l’article 1er un alinéa proclamant que « nul ne peut se prévaloir de son origine ou de sa religion pour se soustraire aux lois de la République ». Oui, il faut refuser les communautarismes. La droite souhaite aussi élargir le champ du référendum et la possibilité de déroger au droit européen et international. Pourquoi pas, mais ont-ils oublié les mauvaises politiques nationales – de droite et de gauche – qui ont tant nui à la France ? Le retard économique français n’est nullement dû au droit européen ou international, mais aux programmes ineptes des énarques français. Pour ce qui est de l’immigration, c’est bien l’Etat-providence français, notre modèle social – que « tout le monde nous envie » – qui sert de pompe pour aspirer les immigrés du monde entier. Oui, la droite a raison de vouloir instaurer des quotas et mettre en place des expulsions réelles pour ceux qui constituent des menaces pour la sécurité publique. Mais elle a elle tort lorsqu’elle lie immigration et chômage. Non, plus d’immigration ne signifie pas nécessairement plus de chômage car le travail appelle le travail, on l’a bien vu dans des pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’Allemagne.

Enfin, plus de souveraineté nationale ne signifie pas forcément moins d’immigration illégale. Après le Brexit, le gouvernement britannique a perdu le contrôle des frontières et l’immigration légale en provenance de l’Union européenne (Polonais, Roumains, etc…) a été remplacée par une forte immigration illégale de pays hors UE. Selon l’Observatoire des migrations de l’université d’Oxford, le nombre d’immigrés est passé d’environ 595 000 en 2015 à environ 633 000 en 2020. Entre juin 2021 et juin 2022, ils ont été 1,1 million, presque deux fois plus qu’en 2020. De plus, si l’Etat français est incapable d’assurer la sécurité et de faire appliquer les lois, à quoi sert la souveraineté nationale ?

Ce qui importe, selon l’IREF, c’est d’abord mettre fin aux aides sociales massives pour que les immigrés soient obligés de travailler. Et c’est aux entrepreneurs de décider s’ils ont besoin de main-d’œuvre supplémentaire. Oui à l’immigration légale pour travailler, non à l’immigration illégale, à l’assistanat et à l’Etat-providence.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

6 commentaires

Laurent46 22 mai 2023 - 4:57

Pour moi Ciotti n’a toujours été qu’un incapable, une grosse girouette dans la lignée des politiques que nous avons connu ces dernières années. Triste sire et comme le PS un parti en pleine déconfiture sans envergure ni avenir.

Répondre
Oncpicsou 22 mai 2023 - 6:02

Bien dit Nicolas, et si l’Europe menace de nous couper les vivres et bien appliquons une technique que notre pays connait bien: la « retenue à la source » ! En ce qui concerne le « retour » des OQTF appliquons également une technique que les migrants connaissent bien: le retour en bateau largué au large de l’Afrique, les bons africains se précipiteront pour les sauver, c’est la règle !
La citation du jour: « Le bon sens est le système immunitaire de la pensée »

Répondre
Daniel 1945 22 mai 2023 - 8:39

Il faut aussi mettre fin aux aides sociales massives pour les nationaux, pas que pour les immigrés.

Répondre
Petrouchka 22 mai 2023 - 3:57

Vous dites: Oui à l’immigration légale pour travailler, non à l’immigration illégale, à l’assistanat et à l’Etat-providence. Je suis totalement d’accord. Mais pour que l’immigration légale soit utile, encore faut-il qu’elle soit maitrisée, que les « déjà résidents » français ou étrangers ne soient pas abreuvés de subventions et d’aides, et veuillent bien retrouver le goût et le sens du travail, et pour cela que le travail soit bien rémunéré, bien au-delà des aides sociales. L’immigration excessive et incontrôlée, voire illégale, pèse sur les salaires et les tire vers le bas. Ce n’est pas comme cela qu’on attirera vers le travail… Et j’approuverais volontiers le projet d’alinea nouveau dans l’article 1 de la Constitution.

Répondre
Astérix 23 mai 2023 - 6:55

Il ne se passera rien comme d’habitude ! Il faut stopper l’immigration et toutes ces aides sociales massives imbéciles ! (appel d’air).
A cette fin, les français doivent mettre à la porte Macron et tous nos dirigeants incompétents et dangereux.
Ils en sont incapables car finalement, ils sont contents de la situation actuelle qui représente pourtant la plus grande catastrophe de tous les temps pour notre pays !

Répondre
Astérix 23 mai 2023 - 7:13

J’ajoute que nous avons vu les LR à l’oeuvre dans le passé !? Ils ne feront rien d’intelligent ! Il faut les foutre dehors une bonne fois pour toute ! des traitres et des incapables socialocommunistes !
Comble du comble, il paraîtrait que Sarko aurait déclaré qu’il fallait que les LR rejoignent Macron et sa clique ????
Si cela est vrai, c’est à tomber par terre ! ? La France est bien cuite, archi cuite !

Répondre