Accueil » Emmanuel Macron veut supprimer la redevance TV

Emmanuel Macron veut supprimer la redevance TV

par Romain Delisle

Après avoir fait part, lundi 7 mars lors d’un déplacement à Poissy, de sa volonté de supprimer la redevance TV (qui coûte 138 € à chaque foyer redevable et rapporte 3,2 Mds€ chaque année à l’Etat), Emmanuel Macron, désormais président candidat à sa réélection, a mandaté plusieurs de ses soutiens pour préciser son idée. Contrairement à Marine Le Pen ou Eric Zemmour, il ne souhaite pas privatiser une partie du service public audiovisuel, mais simplement modifier ses moyens de financement.

Le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a ainsi déclaré, concernant l’audiovisuel public, « on va continuer à le financer, à garantir ses moyens, à garantir son indépendance et à garantir sa visibilité sur long terme ».

Notons que la redevance participe au financement de France Télévision (2,42 Mds€), d’Arte (242 M€), de Radio France (592 M€), de France Médias Monde (293 M€), de l’INA (90 M€) et de TV5 monde (78 M€).

En fait, cette annonce est surtout liée au rendement de plus en plus faible de cet impôt du fait de l’érosion de sa base fiscale. De moins en moins de Français possèdent, en effet, une télévision, préférant utiliser leur smartphone, leur tablette ou leur ordinateur. Elle s’explique également par le fait que le recouvrement de la redevance devient excessivement cher depuis la suppression de la taxe d’habitation avec laquelle elle était perçue.

Les 3,2 Mds€ en provenance de la redevance audiovisuelle devraient ainsi être pris en charge par le budget de l’Etat, grevant un peu plus le déficit public et faisant payer l’ensemble des contribuables pour des émissions que, potentiellement, ils ne regardent pas.

Supprimer la redevance audiovisuelle est une bonne idée, à condition de privatiser en même temps l’audiovisuel public qui n’a plus de raison d’être.

You may also like

7 commentaires

JR 9 mars 2022 - 9:08

Bonjour, et à condition que le budget ne soit pas incidemment distillé dan l’enveloppe impôts. La France excelle en la Matière de tour de passe-passe, par exemple pour la sécurité sociale. Cela étant dit, ce n’est pas tant l’audio publique que je fustige, mais le manque d’impartialité des émissions. Il est certain que le pouvoir a été donné aux éscrolo-islamo-gaucho-cancelo-mondialo-wokistes, c’est cela qui est insupportable. De plus, quand vous les interpelez au sujet d’un mensonge, ils ne vous répondent pas. A l’instar de Macron, ils esquivent le débat.
En revanche, quand Attal le petit Macroniste à 80 k/h et malus à 50 000 € annonce « … garantir son indépendance …  » c’est justement ce que l’on reproche, le manque de diversité d’opinion. C’est encore une Macronnerie de plus. Merci. Bien à vous

Répondre
MALVILAN Pascale 10 mars 2022 - 2:23

Merci pour cette bonne nouvelle ! Mais je ne suis pas d’accord avec vous sur la privatisation de l’audiovisuel. Les programmes sont déjà de piètre qualité, bien que certaines chaînes réussissent à faire passer d’excellentes émissions, et une privatisation donnerait libre accès aux productions plus commerciales les unes que les autres, juste destinées à « faire de l’argent » , et sans aucune volonté pédagogique.
Il suffit pour cela de regarder les programme des chaînes payantes, c’est édifiant…

Répondre
Véron 10 mars 2022 - 6:54

La redevance TV est parfaitement illégitime depuis le jour où la publicité est entrée dans le « service public », ce qui avait pourtant été exclu à l’époque de la privatisation de la première chaîne. Il faut non seulement la supprimer, mais supprimer aussi le financement public de ces chaînes « publiques » dont les sociétés de production privées vivent grassement en raison de ce double financement. D’autant que la production télévisuelle publique, à de rares exceptions près, est d’un niveau lamentable, se contentant d’acheter des feuilletons policiers ou des « radios crochets »…

Répondre
Arlet 10 mars 2022 - 9:28

Une fois de plus , Macron montre son mépris pour les français .
S’il en était vraiment soucieux , il se dépêcherait de rétablir pour les veufs la 1/2 part des enfants élevés , supprimée par Hollande et tellement lourde , alors que ces enfants élevés paient – pour la plupart – à leur tour de nombreux impôts ….

Répondre
Obeguyx 10 mars 2022 - 10:36

Comme partout les dés sont pipés d’avance. Pas de suppression de taxe sans privatisation. D’une manière ou d’une autre, s’il n’y a pas de privatisation il y aura taxation. Déjà que le sport national des escrocs qui nous gouvernent est de prendre de la TVA sur des taxes, alors que croyez-vous qu’ils vont faire ?

Répondre
Dudufe 10 mars 2022 - 11:28

Sur les chaînes publiques la publicité devrait être interdite. En effet où passe l’argent et de la redevance et celui des pubs de plus en plus débiles,(surtout avec l’apparition de la pub inclusive où apparaissent toujours le noir et l’arabe de service ). Cela devrait être l’un ou l’autre ! Lorsque l’on voit sur FR3 Bourgogne Franche-Comté des reportages 2,3 voire même 4 fois de suite plus parfois une fois de plus une semaine après!

Répondre
PhB 10 mars 2022 - 1:21

Effectivement, avec la disparition progressive de la Taxe d’Habitation, le recouvrement des 138€ devient prohibitif.
Il y a quelques années, nous les Radioamateurs qui payions 46€ pour pouvoir maintenir notre licence et l’indicatif associé, avons vu la suppression de notre redevance car ils se sont ENFIN rendus compte que ça coutait plus cher à percevoir que ce que ça rapporte!
Encore une belle preuve du manque d’intelligence et forte incompétence de ces administratifs qui se goinfrent.
Je ne suis pas pour la privatisation de toutes les chaines Radio/TV, toutes les « privées » ne sont pas complètement impartiales et doivent suivre les consignes de leurs dirigeants. L’actualité récente l’a encore montré.
A+
PhB

Répondre

Laissez un commentaire