Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Diversité dans les contes et les comics : inutile d’y aller au forceps

Diversité dans les contes et les comics : inutile d’y aller au forceps

par
96 vues

Rien ne va plus dans les adaptations cinématographiques de contes et comics. Obsédés par l’absence de diversité dans des univers créés à des époques où l’inclusion n’était pas une préoccupation, les producteurs s’attachent à mettre des profils métissés partout, en évitant, dans des films pour enfants, les clichés qui pourraient vexer les adultes. Peut-être vous souvenez-vous de la petite maison dans laquelle vivent les sept nains dans le dessin animé de Blanche-Neige. Certaines personnes atteintes de nanisme sont apparemment choquées par cette représentation. Qu’à cela ne tienne : dans le prochain film, il n’y aura plus de nains mais des “créatures magiques”.

Par ailleurs, dans le remake de Blanche-Neige, l’héroïne sera latino-américaine. Si Rachel Zegler, l’actrice choisie, a une peau très claire, celle de Blanche-Neige est diaphane, d’où ce nom. L’inclusion des personnes “issues de la diversité” est à la mode dans les contes, les comics, avec également Idriss Elba, acteur afro-américain, dans le rôle d’un personnage issu de la mythologie nordique, et même dans des films historiques, avec Jodie Turner-Smith, actrice noire, dans le rôle d’Anne Boleyn, épouse d’Henri VIII.

Cette entrée forcée du politiquement correct dans la culture occidentale est d’autant plus triste qu’elle est inutile. Les contes orientaux, au premier rang desquels les contes des Mille et une nuits, et les contes africains, ont été bien peu exploités, et l’histoire de ces pays également. Quant aux comics, on peut trouver des personnages comme Green Lantern, dont une version canonique est un afro-américain de Harlem, ou Batwoman, personnage lesbien. Les cinéastes avides de diversité et d’ouverture culturelle ont un boulevard devant eux, avec des films prometteurs, qui offriront aux téléspectateurs des paysages féériques, des histoires nouvelles, peu de risques de polémiques et une diversité qui ne serait pas qu’un cache-misère sur un manque criant de culture et d’imagination.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Bernard GUILHON 29 janvier 2022 - 8:50

 » L’inclusion des personnes “issues de la diversité” est à la mode dans les contes, les comics, »
Ce n’est hélas pas une mode, mais une obligation morale. Et pour les résistants, immoraux invétérés, il y a une grosse massue cachée derrière le dos des directeurs de conscience.
Vous serez vertueux, que vous le vouliez ou non (si vous ne voulez pas, on vous forcera avait prévenu Sarkozy-de-droite en son temps) et quoi qu’il vous en coûte.

Répondre
Duhamel 29 janvier 2022 - 8:52

Nous sommes un pays ,un continent où les femmes et les hommes sont blancs et blanches depuis des milliers d’années, si j’écris un conte pour enfant ,les personnages seront blancs .Si un africain écrit un conte pour enfant dessinera t’il les personnages blancs ou noirs ?
Il serait bien devoir la réciprocité au nom de l’égalité car maintenant ce sont les blancs qui sont stigmatisés . En effet bouche cousue sur tout ce que les blancs ont apporté de positif à l’humanité .Les imbeciles ne montrent que la face sombre commune a toute civilisation .Et pourtant ,un personnage comme Lagrange , Messier, Laplace , Ampère , Pasteur , Volta, Barthelemy, Leriche ( pionnier de la chirurgie moderne ) , ou encore Watt , Newton , Einstein ……..faudra t’il les ignorer et les bannir des livres parce qu’ils n’étaient pas noirs !!!!!

Répondre
Franchounet 29 janvier 2022 - 10:06

Aux dernières nouvelles, c’est Ch. Taubira qui jouera Blanche-Neige.
Ne nous plaignons pas, la diversité est actée dans les médias et particulièrement dans la pub : on y voit encore quelques blancs. Et avec çà, on ose parler de grand remplacement…

Répondre
Roullé 29 janvier 2022 - 10:27

Il aurait fallu aller au bout du remake de  » Blanche-Neige et les sept Nains  » et le nommer :  » Black-Neige et les créatures magiques « .

Répondre
JCC 29 janvier 2022 - 11:45

C’est une honte et une grande tristesse. On va avoir Shakira et les créatures magiques, si ce n’est pas ridicule. Dans un sens, je comprends la remarque de Peter Dinklage, il est peut être plus malin qu’on le dit. Il a commencé par ne pas comprendre pourquoi Blanche Neige était Latina, puis il en a peut être profité pour faire un couplet sur le fait qu’on ne trouve pas assez de nains au cinéma. On aurait pu en avoir 7 ici. Mais non, Walt Disney Company a consulté « la communauté du nanisme » (sic) et le wokisme a encore frappé. Ce qui rassure, c’est que ce sont des gens qui réfléchissent en tout petit comité, que Hollywood fait des films qui plaisent à Hollywood et à Sandrine Rousseau, pas au delà. Ca sera un flop, ils feront une perte, et ce sera bien fait.

Répondre
Astérix 30 janvier 2022 - 11:49

Il n’y a plus de créativité dans le domaine cinématographique en France !
De plus, les réalisateurs sont incapables d’enregistrer des films où l’on comprend les acteurs ??? Ils sont inaudibles ??
Revoyez votre technique d’enregistrement des voix car les téléspectateurs et spectateurs ne comprennent rien ???
Vous vous moquez de vos propres clients ???? Hallucinant !

Répondre

Laissez un commentaire