Accueil » De quoi le poutinolâtre est-il fait ?

De quoi le poutinolâtre est-il fait ?

par Nicolas Lecaussin

Certains commentaires, certaines réactions à l’invasion de l’Ukraine, dans les médias et sur les réseaux sociaux, nous permettent de faire un rapide portrait de ceux qui trouvent – même aujourd’hui – des arguments pour défendre Poutine. Passons sur les trolls poutinistes et sur ceux qui assurent le service à domicile pour le dictateur de Moscou (certains probablement rémunérés, directement ou indirectement). Leur travail est clair et le devoir à accomplir ne fait pas de doute. Les plus fascinants sont ceux qui défendent l’autocrate de Moscou par idéologie ou par pure méconnaissance des faits. Ils rappellent les admirateurs du communisme et de l’URSS. Ils y croyaient vraiment et ne voulaient rien entendre de toutes les informations dramatiques provenant du bloc de l’Est. Les admirateurs d’aujourd’hui croient aux mensonges du Kremlin et pensent vraiment que Poutine a une mission en Ukraine : son pays aurait réellement été « menacé » par les « nazis » de Kiev et/ou par l’OTAN. Peu importe la vérité et – plus grave – peu importe que Poutine ait en fait dévoilé ses buts en affirmant que la « nation ukrainienne n’existe pas ». Plus il tue, plus il détruit de villages et de villes, plus le poutinolâtre s’enferme dans son dogmatisme admiratif. Un trait essentiel de ces zélateurs est leur méconnaissance de l’histoire soviétique (et russe) ainsi que du fonctionnement de la dictature communiste. La vraie histoire du 9 mai et les tromperies de Staline, ils ne connaissent pas. Ils ignorent complètement l’ouverture des archives communistes en 1990, ils voient l’URSS comme un Etat normal et confondent les Russes avec les Soviétiques. Ne leur dites pas que les dirigeants de l’URSS  ont tué et enfermé des dizaines de millions de Russes, ils ne comprendront pas de quoi vous parlez. Ils accusent ceux qui défendent l’Ukraine d’être des russophobes. Aimer Soljenitsyne et Chalamov tout en haïssant Staline et Poutine leur semble contradictoire. De plus, s’ils connaissaient un peu l’histoire de la Russie, ils sauraient que bien des peuples ont des raisons de haïr les Russes… Le poutinolâtre n’a que le mot souveraineté à la bouche mais pas pour l’Ukraine…Bien sûr, il n’a jamais entendu du Mémorandum de Budapest . Un Accord bien signé et pas une soi-disant « promesse » (même un lycéen sait qu’en diplomatie, les promesses n’ont strictement aucune valeur, seules les signatures comptent, à condition qu’elles soient respectées…).  De quel droit le poutinolâtre empêche-t-il l’Ukraine et d’autres pays indépendants et souverains et des peuples libres d’avoir adhéré ou de vouloir adhérer à l’OTAN et de se défendre contre la menace russe ?

Enfin, le poutinolâtre fait de la géopolitique confortablement installé dans son canapé et oublie l’essentiel : si la France avait été attaquée, aurait-il accepté la soumission totale, aurait-il sans piper mot cédé des territoires à l’envahisseur ?  C’est bien l’OTAN et les Américains qui l’ont protégé, lui et sa famille, de la botte russe en 1945, qui lui ont permis de vivre dans un pays libre et démocratique. Il pourrait au moins laisser cette chance aux Ukrainiens.

You may also like

26 commentaires

duret 29 mai 2022 - 9:20

Bonjour
Je ne connais pas vraiment de « Poutinolâtre » mais je connais un Poutinophobe et c’est vous.
Vous l’êtes au delà de toute raison et de tout argument. Du coup, fidèle lecteur depuis longtemps et contributeur occasionnel pour la survie de l’IREF, j’ai toujours cru en votre lucidité et votre objectivité dans de nombreux domaines et surtout économiques. Depuis 3 mois je suis pris d’un doute tant votre Poutinophobie est lourde, hors tout argument équilibré et insensible à la pondération. Je vous rassure je ne suis pas Poutinolâtre, mais je prends du recul par rapport à l’IREF tant vos écrits me semblent déraisonnables.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 4:28

En effet, nous sommes contre le dictateur de Moscou car nous préférons les libertés et la souveraineté. Détruire un pays et piétiner un peuple sont des raisons largement suffisantes pour être poutinophobe.
Cordialement
NL

Répondre
duret 30 mai 2022 - 9:51

Poutinolâtrie et Poutinophobie sont les deux extrêmes d’une pensée réductrice, insensible à la raison et à la pondération ; vous ne nous aviez pas habitués à cet extrémisme un peu “stupide”.
Les arguments, en tant que Poutinophobe, que vous opposez aux Poutinolâtes peuvent vous être retournés point par point, comme dans un miroir. Passons sur votre USAlâtrie, un peu aveugle dans ce qu’elle a de néfaste pour l’Europe.
Pour moi une confiance s’est effondrée, dommage

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 1:11

ça prend quelques secondes pour trouver sur notre site de plein d’articles critiques à l’égard de Biden..

Répondre
Henryk Paszt 30 mai 2022 - 7:16

Mr Duret, j’ai un avantage sur vous, je suis né 1948 dans l’univers soviétique.
20 ans après je fus expulsé déchu de droits civiques ( citoyen). Les écrits de NL sur les sujets sont juste et assez gentil.
Je vous confirme que

Répondre
duret 30 mai 2022 - 9:57

Je suis plus âgé que vous (1945) et né en France.
Mais je ne vois pas en quoi, lorsque je réclame un peu de pondération à NL, votre histoire change quoi que ce soit ?
Poutinolâtrie et Poutinophobie sont des extrémismes qui, comme tout extrémisme sont un peu « bas du front ».
Je vous invite à relire le discours récent du Pape _peu suspect de Poutinolâtrie_ lorsqu’il parle de l’OTAN qui aboie aux frontières de la Russie. Comme vous, je n’ai aucune considération pour Poutine ….. mais pas non plus pour l’OTAN à qui personne n’a rien dit lorsqu’il a bombardé Belgrade sous des prétextes aussi fallacieux que ceux utilisés contre l’IRAK, …. entre autres.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 1:10

Nous ne sommes pas vraiment de grands admirateurs du Pape actuel qui est plus socialiste que catholique..et nous avons déjà écrit sur la Serbie et de Milosevic et ses massacres ethniques…Par ailleurs, c’est l’Europe qui a demandé l’aide de l’OTAN pour mettre fin aux massacres en ex-Yougoslavie…c’est ce qui est arrivé avec, d’ailleurs, par la suite, le développement économique des pays belligérants, y compris la Serbie..

Répondre
Laurent D 30 mai 2022 - 8:12

Je souscris aux propos de M Lecaussin. Poutine est un malade mental paranoïaque. C’est un tyran sanguinaire qui dénie à l’Ukraine et aux ukrainiens le droit d’exister et n’a aucun scrupule à envoyer sa jeunesse se faire tuer au front pour satisfaire son délire. Je suis admiratif du courage et du patriotisme du peuple ukrainien et de son président. Que n’avons nous eu un tel dirigeant en France face à Hitler. Je prie pour que David vainque Goliath et que se trouve en Russie une Charlotte Corday. Je suis peut-être naïf mais je veux croire que la justice et la morale triompheront des forces du mal.

Répondre
Bernard Pillaud 30 mai 2022 - 8:52

Bonjour,
Ce qu’a fait Poutine est à l’évidence condamnable et injustifiable.
Mais ça ne doit pas conduire à l’aveuglement sur l’enchaînement des causes qui ont amené à la guerre. Et en particulier ça ne doit pas générer l’USAlâtrie qui trouve «  »tout beau » » le gigantesque cadeau que cette situation fait à l’Amérique au détriment de l’Europe, tout en refusant de voir la cascade de provocations américaines et d’aveuglements et servilités européennes…
Le constater n’est pas de la poutinolâtrie, mais de l’objectivité.
Une position binaire (noire où blanche) n’est pas bien maline non plus.

Bernard

Répondre
duret 30 mai 2022 - 9:59

Complètement de votre avis, ni Poutinolâtre ni Poutinophobe , équilibré donc.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 1:07

Je doute que les Ukrainiens et autres peuples piétinés (sans compter les journaliste et opposants tués et/ou enfermés) comprennent le ni, ni…

Répondre
Denis Gaumond 30 mai 2022 - 2:50

 » ni Poutinolâtre ni Poutinophobe , équilibré donc. » Mais depuis quand ce type d’équilibre, qui est lâcheté totale, doit-‘il prétendre être la ligne de conduite à suivre? Tout un peuple tremble et meurt depuis des semaines et vous parlez d’équilibre dans votre tête et votre cœur!!! Cette équilibre est l’image de la honte la plus absolue qui soit!

Répondre
Picot 30 mai 2022 - 1:14

De quel droit Poutine empêche t il l’Ukraine d’adhérer à l’OTAN?? Du droit d’un pays qui ne veut pas avoir des fusées US pointées sous le nez. Cela explique déjà pas mal de choses. Que l’on soit pour ou contre les Russes vous oubliez, Mr Lecaussin, que Poutine dit depuis 15 ans que si l’OTAN s’installe en Ukraine ce sera la guerre, et elle y est de façon officieuse. Si mon voisin pointait de son jardin une mitrailleuse sur ma maison en disant mordicus qu’il ne tirerait jamais, je vous assure qu’il aurait de très très gros ennuis avec moi.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 1:43

il n’y a pas de fusées dans les pays de l’OTAN voisins de la Russie. Au contraire, c’est la Russie qui a installé des fusées en Crimée et dans l’enclave de Kaliningrad (territoires qu’elle a occupés). Si votre voisin vous prend une grande partie de votre jardin en vous accusant d’être une « menace pour lui », que feriez-vous ?

Répondre
Claude Guyot-Sionnest 1 juin 2022 - 1:11

Enfin la bonne phrase « Si votre voisin vous prend…. » C’est exactement ce que font le USA par l’intermédiaire de l’OTAN.
Quant à l’Est de l’Ukraine actuelle jusqu’à Odessa c’est bien une conquête de l’empire Russe naissant au détriment des kanats ou de l’empire Ottoman locaux et qui fut peuplé par la Russie en y envoyant principalement des volontaires Russes ou Ukrainiens, car au XIXème, début du XXème siècle il n’y avait pas de différence. (les parlers locaux c’est comme partout ailleurs France y compris). Et, j’ajoute, que sans l’intervention des anglais, déjà, aidés des français c’est probablement la Russie qui aurait fait tomber l’empire Ottoman et Istamboul serait Constantinople et chrétienne.
Les américains s’ils gagnent cette guerre, car c’est bien leur guerre, changeront un peu le cours de l’histoire mais pour moi ce sont bien les américains les méchants.
PS : J’ai grandi au Maroc et mon pays la France m’a déçu je me suis donc installé au Québec. J’aime l’Amérique les USA y compris mais l’état profond de ce pays, lui, me déçoit profondément.

Répondre
Nicolas Lecaussin 1 juin 2022 - 8:53

je me permets de préciser que les pays qui ont adhéré à l’OTAN l’ont fait à leur demande. Vous-même vous en avez bien profité car vous avez été protégé par l’OTAN
NL

Répondre
Denis Gaumond 30 mai 2022 - 2:46

Vous avez toute mon admiration M. Lecaussin. Vous luttez contre l’ignorance bien entretenue par une idiotie voulue et sommaire. Je partage 100% de ce que vous avez écrit. Et, fort bien renseigné, il ne me reste que quelques questions. Sommes-nous tous, partout, rendus en 2022? Pourquoi tout pays ne pourrait-il pas s’associer librement avec tout autre pays ou association de pays qu’il désire? Pourquoi ne pouvons-nous pas informer correctement le peuple russe de ce qui se passe réellement? Et pourquoi toutes et tous refusent de voir les drames humains quotidiens vécus en Ukraine? Et ceci à cause d’un seul monstre terrifiant et si insignifiant sur le plan des valeurs humaines, des défis et des projets humains globaux de 2022? Et que dire de la lâcheté des leaders des pays libres de la terre? La peur du nucléaire?? À nous de faire encore plus peur à Poutine. 10 sous-marins armés d’armes nucléaires près de ses côtes pourraient peut-être le calmer? S’il faut passer par là, allons-y! On va aider l’armée russe à se débarrasser de cette potine infecte!

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 2:49

Je vous remercie ! Vous avez parfaitement raison !
Merci de nous lire et de nous soutenir !
Cordialement
NL

Répondre
CLEMENT 30 mai 2022 - 2:53

Pour ne pas alourdir le débat, je souscris aux propos de M. DURET.
Tout ce qui est excessif est insignifiant…
Observateur engagé du monde – humble admirateur d’un Raymond ARON, d’un Jean-François REVEL,… – seule la recherche de la vérité me guide dans ce monde dont je prends mes distances année après année !

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 2:58

Aron et Revel étaient contre les dictateurs…et pour la démocratie et les libertés individuelles..
NL

Répondre
Obeguyx 5 juin 2022 - 5:50

C’est vrai que Poutine doit être enfermé et Lecaussin avec !!!

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 juin 2022 - 7:51

Merci ! Excellente idée ! Je débarrasserai le monde d’une crapule !

Répondre
AlainD 6 juin 2022 - 8:45

Je voudrais simplement aux « ni ni » que non seulement Poutine a déclaré la guerre à l’Ukraine sous des prétextes fallacieux, c’est également Poutine qui menace le monde entier du feu nucléaire si l’Occident ne le laisse pas continuer son invasion car je crains fort que l’Ukraine ne soit qu’un début. Pour ceux qui l’aurait oublié, pensez un peu à l’Adolf qui a commencé par les Sudètes pour voir et comme il a vu il a continué jusqu’au déclenchement de la seconde guerre mondiale… Sans être poutinophobe, je pense qu’i l y a une limite à la résignation !

Répondre
Nicolas Lecaussin 7 juin 2022 - 8:16

Tout à fait d’accord
NL

Répondre
Antoine 7 juin 2022 - 6:15

Monsieur Lecaussin
Vous nous rendriez service si au lieu de débattre sur le thème du bon (l’Ukraine et ses soutiens) et le méchant (Poutine et la Russie) vous essaieriez d’orienter le débat sur les objectifs stratégiques et géopolitiques des participants à cette guerre.
Et pour ouvrir ce débat, pourquoi la Russie, depuis Catherine II veut avoir un accès libre à la Méditerranée en contrôlant la mer Noire et les USA celui des des mers.
Le conflit USA-OTAN vs la Russie se sert de la malheureuse Ukraine pour montrer qui est le patron. Et nous, comme les vaches, regardons passer le train.

Répondre
Nicolas Lecaussin 7 juin 2022 - 8:16

Parce que la Russie n’a eu que des ambitions impériales et elle est faite de nombreux territoires conquis et de déplacements (et massacres) de populations.
Cordialement
NL

Répondre

Laissez un commentaire