Accueil » La doctrine Kissinger ou l’art de se coucher devant les dictateurs

La doctrine Kissinger ou l’art de se coucher devant les dictateurs

par Nicolas Lecaussin

Lors du Forum de Davos, l’ancien Secrétaire d’Etat américain, Henry Kissinger, (secrétaire d’Etat entre 1969 et 1975)  a affirmé que l’Ukraine devrait céder une partie de son territoire afin de faire la paix avec la Russie. Sa prise de position a immédiatement été applaudie et relayée par Moscou ainsi que par tous les admirateurs de Poutine. On peut se poser la question :  comment les poutinolâtres français auraient-ils réagi si Kissinger avait demandé à la France de céder des territoires ?

Kissinger prouve ainsi que, malgré son âge – 98 ans – il reste fidèle à ses principes : céder devant les dictateurs et les envahisseurs. Il demande à un pays envahi par son voisin de se coucher et d’abandonner une partie de ses terres. Ce n’est pas étonnant. Comme l’a écrit Garry Kasparov, Kissinger, qui a aussi une société de conseil (pour les multinationales et les gouvernements), est d’abord un vieil ami de Poutine. Il est allé à Moscou et a insisté plusieurs fois sur l’importance d’entretenir de bonnes relations avec la Russie de Poutine même après que le dictateur de Moscou eut montré ses penchants criminels en éliminant les opposants et les journalistes, après qu’il eut envahi la Georgie, l’Ukraine et fut  devenu le bon copain d’Assad, le satrape de Syrie.

En réalité, Kissinger ne fait qu’appliquer sa fameuse théorie de la « realpolitik » et de la « détente ». Durant la guerre froide, il voyait les dictatures – la Chine et l’URSS – comme des pays normaux. Ce qui l’intéresse, ce sont les relations d’Etat à Etat, peu importe le sort des peuples. « Il croit aux négociations globales, au ‘’linkage’’ comme il dit… Cette diplomatie de l’ouverture n’empêche pas, ni ne freine, la pénétration soviétique en Afrique et en Amérique latine principalement. » (voir Thierry Wolton, Une histoire mondiale du communisme, tome I). Il tombe dans le piège de Mao et « croit pouvoir utiliser Pékin dans l’espoir de faire pression sur Moscou ». Il convainc Nixon, qui est, lui aussi, séduit par Mao, d’aider la Chine, il demande à la France et à la Grande-Bretagne de lui envoyer la technologie requise pour la construction des réacteurs nucléaires. Il livre même secrets militaires et des informations satellitaires. « La diplomatie de Kissinger est un échec à court et à plus long terme (…). Elle fait de la Chine un partenaire puissant dont les Etats-Unis ne sont pas près de se débarrasser… L’URSS est partout à l‘offensive : sur le front européen avec l’instauration des euromissiles, sur le front asiatique avec l’instauration de nouveaux amis, sur le front latino-américain avec les guerillas marxistes, sur le front africain avec des guerres de libération nationale soutenues par les Cubains… » (Wolton, Une histoire mondiale du communisme, tome III).

Par ses actions, Kissinger à revigoré l’URSS et renforcé la dictature chinoise. Des raisons suffisantes pour que les Ukrainiens continuent le combat contre Poutine.

You may also like

12 commentaires

Duhamel 27 mai 2022 - 7:03

Kissinger ,Kissinger , mais son Hepad l’a laissé sortir ??? Pourquoi n’a t’il pas proposé aPoutine de lui donner l’Alaska !!!!!

Répondre
Louis 27 mai 2022 - 7:42

Je ne vous suivrai pas dans cette analyse, «  les néo con », tel Kagan sont des idéalistes faiseurs de guerre aux motifs qu’ils représentent « la Nation indispensable » et son les vrais porteurs « des Droits de l’Homme » qu’ils écrivent avec un stylo made in Usa. Kissinger est un réaliste . Et il su séparer l’URSS de la Chine de Mao. La suite logique de votre propos souderait définitivement ces deux derniers et ferait , à nouveau, de l’Europe une ligne de front nous soumettons obligatoirement aux diktat des amis de Kagan.

Répondre
Nicolas Lecaussin 27 mai 2022 - 9:26

Il n’ a rien séparé, au contraire, il a renforcé le totalitarisme soviétique et chinois…

Répondre
CLEMENT 27 mai 2022 - 9:21

Si on avait écouté Kissinger et agit efficacement depuis 2014 (en appliquant notamment les accords de Minsk), on n’aurait pas eu cette guerre qui est un gâchis et peut-être un tournant irréversible dans la constitution des grandes alliances du monde au XXIème siècle ! L’Europe s’en mordra les doigts un jour…

Répondre
Nicolas Lecaussin 27 mai 2022 - 9:24

Les accords de Minsk ont été signés par l’Ukraine un pistolet à la tempe et ont été de toute façon piétinés par Poutine qui a attaqué et envahi l’Ukraine..

Répondre
Duhamel 28 mai 2022 - 11:06

Poutine a choisi un faux prétexte pour envahir l’Ukraine ! Poutine ment .Etpour preuve ,pourquoi a t’il annexé une partie de la Géorgie ,pourquoi à t’il annexé la Crimée ,pourquoi y a t’il 2000 militaires dans une province de Moldavie .?
Poutine se prend pour le Tsar Nicolas ,il veut reconstituer la grande Russie et soumettre les autres peuples .C’est une guerre du Moyen Age que nos élus n’ont pas vu venir ,omnubilés qu’ils sont par une seule cause : le POGNON.

Répondre
Gerard 27 mai 2022 - 4:10

Kissinger a l’expérience, il connait les arcanes du pouvoir aux USA ainsi que celles de la Russie, toutes deux largement incomprises en Europe.
La folie de l’escalade de la guerre en Ukraine dans un contexte de confrontation nucléaire est de la folie furieuse. Aucun parallèle ne peut être fait avec WWII, sauf la raison pour laquelle les USA ont largué 2 bombes sur le Japon (assurer leur victoire en économisant leurs soldats).
1/ La protection de l’OTAN fonctionne.
Faire croire que la Russie attaquerait d’autres pays membres ne repose sur rien.
2/ L’Ukraine n’est pas membre et sera totalement détruire si ca continue comme vous le souhaitez.
Mourir pour des principes, des ruines et un drapeau sur un terre qui était encore Russe il y a cent ans c’est beau dans les films et les documentaires.
Personne ne vous empêche de rejoindre l’armée Ukrainienne.
La majorité des Ukrainiens sont victimes de la folie furieuse de Putin et de Zelensky qui n’a pas respecté son mandat de mettre un terme à la guerre du Donbas.
Combien de morts supplémentaires des deux cotés souhaitez vous?
Evitons les retombées en Europe de l’Ouest et évitez de pousser le reste du monde a s’entretuer.

Répondre
Nicolas Lecaussin 28 mai 2022 - 6:00

Selon votre raisonnement, personne ne devrait défendre la France si elle est attaquée! Pas très glorieux…
NL

Répondre
Gerard 28 mai 2022 - 3:38

Non, la France faisant partie de l’OTAN elle serait défendue en cas d’attaque. De plus, elle dispose de sa propre dissuasion nucleaire.

Répondre
maxens 28 mai 2022 - 7:03

Beaucoup de commentaires inverse les rôles. L’Ukraine est un pays souverain, avec des frontières reconnues, reconnu internationalement depuis 92. Ce sont les soldats russes et l’armée russe qui a violé ces frontières, pas l’inverse. Ce sont les russes qui ont annexé par la force la Crimée. Quant à la France et à l’Allemagne, ce sont eux qui ont refusé l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN en 2008, ce qui aurait évité cette guerre, ce sont eux qui ont imposé une situation se statut quo sur des braises allumé par la Russie qui a annexé la Crimée en 2014, on est pas tout blanc, pas plus blanc que ceux, Etats unis et Angleterre qui s’était engagé à défendre l’Ukraine et sa souveraineté territorial en échange de l’abandon de ses armes nucléaires. N’inversons pas les rôles, la victime est l’Ukraine, elle est en droit de récupérer l’intégralité de son territoire, et surtout il faut faire attention à quel message est envoyé au monde/ Si l’Ukraine perd de son territoire, et que les occidentaux ne font rien, malgré leurs engagement, le message à tous les pays du monde sera le suivant: armez vous, ne comptez sur personne, ni aucun traité, car en cas de problème, personne ne viendra vous défendre. ET nous assisterons, à travers le monde à une course aux armements, y compris nucléaire, et aucun pays en refera la même erreur que l’Ukraine qui a abandonné ses armes atomique

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 mai 2022 - 7:18

Entièrement d’accord !
NL

Répondre
Duhamel 28 mai 2022 - 12:03

Pour Gérard ,il faut laisser le fou Poutine envahir d’autres pays et Laisser les peuples victimes se faire asservir .C’est vrai que pour vous , Poutine est un démocrate .Les opposants sont assassinés et aussi les oligarques qui refusent la folie de laguerre . Kissinger ,n’est plus dans le coup ,! L’Ukraine devrait donner une partie de son territoire , pourquoi Kissinger ne donne ps l’Alaska à Poutine en échange .

Répondre

Laissez un commentaire