Accueil » Le discours de Poutine, la fin du nazisme et les débuts de l’occupation soviétique

Le discours de Poutine, la fin du nazisme et les débuts de l’occupation soviétique

par Nicolas Lecaussin

On attendait du discours de Poutine sur la Place rouge des éléments pour comprendre la suite de la guerre en Ukraine. Il n’y en a pas eu. Ou très peu, ce qui est au moins aussi inquiétant que s’il avait donné des indications… Dire la vérité et tenir des promesses n’ont jamais été ses points forts. Dans son discours, Poutine a affirmé que son armée combattait en Ukraine pour défendre la patrie, face à la « menace inacceptable » que représente son voisin soutenu par l’Occident. « Une menace absolument inacceptable se constituait, directement à nos frontières », a-t-il martelé en accusant de nouveau son voisin de néonazisme et qualifiant son offensive de « riposte préventive » et de « seule bonne décision ». Il a conclu en disant qu’il fallait « tout faire pour empêcher l’horreur d’une guerre globale ». Une façon de mettre en garde ceux qui aident l’Ukraine… Mais, au-delà du discours de Poutine qui est, rappelons-le, un ancien officier du KGB, la célébration de la défaite nazie le 9 mai 1945 ne doit pas occulter le passé soviétique. L’URSS a d’abord été l’alliée de l’Allemagne nazie grâce au Pacte Ribbentrop-Molotov qui prévoyait le partage de l’Europe. L’URSS est entrée en guerre parce que l’Allemagne l’a attaquée. Des millions de soldats soviétiques mourront à cause de Staline, qui a pratiqué des purges massives parmi les officiers et a imposé des tactiques militaires complètement erronées et suicidaires. D’ailleurs, Moscou n’aurait jamais pu résister aux Allemands sans l’aide américaine (Lend Lease) militaire et alimentaire.

Enfin, il ne faut surtout pas oublier qu’après la fin du nazisme en 1945 (l’Allemagne a capitulé le 8 mai – signature de la reddition le 7 mai – pas le 9 mai comme l’a fait croire Staline), c’est l’URSS qui va occuper la moitié de l’Europe pendant plus de 40 ans et va répandre le totalitarisme communiste sur une bonne partie du globe.

You may also like

5 commentaires

en fait 10 mai 2022 - 8:21

OUI, il faut toujours rester vigilant. Le Communisme est un sacerdoce. Le Communisme est une maladie très contagieuse. Même au sein de certaines familles patriciennes de N.Y. D’ ailleurs F. de la Noye ? Roosevelt fût contaminé, ainsi, à la conférence de Téhéran en 1943, il rejeta avec Staline, comme c’est étrange, le projet de Churchill d’une grande offensive par la Méditerranée et les Balkans, . .. …., Vive le rideau de fer !.
Compte tenu de la situation actuelle en Europe, il est possible de se poser la question de sa grande influence sur la prise de certaines décisions par – les technocrates – décisions pour le moins contraire au simple bon sens ?.
Ce n’est pas inutile car le Communisme, c’est la faim, la famine, les mensonges et la mort.

Répondre
AlainD 10 mai 2022 - 3:04

Il me semble utile en effet de rappeler l’existence du pacte germano-soviétique avant qu’Adolf se jette à la conquête de la Russie, ce qui prouve qu’il n’était pas un brillant stratège. Aujourd’hui, ce qu’il reste du pcf voudrait bien occulter cette période très noire de la guerre où avant de devenir résistants (FFI) ils saluaient bien bas monsieur Hitler voire pour certains mobilisés se soustraire à l’autorité militaire.
Hélas, l’Education Nationale n’enseigne plus l’Histoire de notre pays, au demeurant qu’enseigne t elle ? Je suis un peu perplexe quand je vois entrer à l’université des jeunes qui n’ont qu’une orthographe et une grammaire approximatives…

Répondre
Obeguyx 15 mai 2022 - 9:58

Pour une fois je partage votre analyse sur les faits de la 2ème guerre mondiale. Il faudrait rappeler dans le détail ce que fut le « Lend Lease », qui a été le grand tournant de la guerre et que peu de gens connaissent. Pourquoi occulte-t-on quasiment systématiquement ces faits Historiques ? C’est une question à laquelle, aujourd’hui encore, je n’ai pas de réponse. Merci Nicolas.

Répondre
Daburon 29 mai 2022 - 1:46

Jusqu’à l’attaque allemande en juin 41, l’URSS a favorisé le renouveau de l’armée allemande en lui offrant un espace terrestre et aérien pou y effectuer ses manœuvres et en lui fournisseur les matières premières indispensables à son réarmement.
apparemment aucune étude n’a été faite sur l’importance de l’aide apportée par l’URSS à l’Allemagne nazie jusqu’à la guerre.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mai 2022 - 4:29

Excellente remarque ! Merci !
NL

Répondre

Laissez un commentaire