Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Crise migratoire au Maroc : est-on proche d’un conflit armé avec le voisin algérien ?

Crise migratoire au Maroc : est-on proche d’un conflit armé avec le voisin algérien ?

par
137 vues

Le territoire de Melilla a de nouveau été la cible de nombreux assauts migratoires d’une rare violence et, alors que l’Espagne et le Maroc affichent depuis moins d’un an une coopération non feinte, le royaume chérifien accuse son turbulent voisin algérien de « laxisme délibéré » dans le contrôle de ses frontières.

Cette accusation lancée par l’ambassade du Maroc en Espagne intervient alors que les frontières algéro-marocaines sont fermées depuis 1994. La situation du Sahara occidental cristallise les tensions entre ces deux voisins. Désormais, elle envenime les relations entre l’Algérie et l’Espagne. C’est, en effet, en prenant officiellement position en faveur du plan marocain d’autonomie pour le Sahara occidental, le 18 mars dernier, que l’Espagne s’est attirée les foudres d’Alger qui a répliqué par la rupture unilatérale du traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération conclu en octobre 2002.

Ce revirement spectaculaire place l’Espagne dans le sillage des Etats-Unis et d’Israël qui soutiennent également le plan d’autonomie marocain. Il n’en fallait pas plus pour que l’Algérie coupe ses exportations gazières vers la péninsule ibérique qui représentait son quatrième plus gros client.

Même s’il est trop tôt pour l’affirmer, il est plausible que les autorités algériennes soient à l’origine d’un laxisme frontalier punitif. L’Espagne avait connu ce genre de pratique en 2021 de la part du Maroc alors que leurs relations étaient au plus bas. Quoiqu’il en soit, le drame humain qui s’est produit (23 migrants décédés lors des récents assauts) parachève la violence extraordinaire avec laquelle les migrants se sont lancés, armés et organisés, à l’assaut de l’enclave espagnole.

Les conséquences de ces évènements pourraient être graves. Alors que la guerre en Ukraine fait rage à l’est de l’Europe, la rive sud de la Méditerranée pourrait être un nouveau théâtre de conflits. Certains observateurs marocains accusent l’Algérie de se fournir en armement auprès de la Russie alors que l’Algérie craint que le Maroc s’arme auprès des Espagnols.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

Almaviva 1 juillet 2022 - 8:03

La guerre entre l’Algérie et le Maroc est sous jacente depuis fort longtemps ! Elle risque de devenir réelle sous peu !

Répondre