Accueil » En plein conflit russo-ukrainien, l’Algérie refuse de rouvrir le gazoduc Maghreb Europe

En plein conflit russo-ukrainien, l’Algérie refuse de rouvrir le gazoduc Maghreb Europe

par Romain Delisle

Alors qu’Anthony Blinken, secrétaire d’Etat de Joe Biden, a poursuivi sa tournée au Moyen-Orient en s’arrêtant en Algérie, Alger a déjà opposé une fin de non-recevoir à sa demande d’augmenter l’acheminement de gaz vers l’Europe en rouvrant le gazoduc Maghreb-Europe, fermé depuis décembre de l’année dernière, qui passe par le Maroc et l’Espagne.

Rappelons que le premier fournisseur en gaz naturel du vieux continent demeure la Russie (41%), suivi de près par la Norvège (24%), l’Algérie (11%) et enfin le reste du monde (20 %, en gaz naturel liquéfié). La France, quant à elle, importe son gaz naturel principalement de Norvège (43 %), de Russie (21 %), des Pays-Bas (11 %) et d’Algérie (8 %).

Pion de Moscou dans la région mais soucieuse de ne pas déplaire aux Américains, l’Algérie se retrouve dans une situation inconfortable, la pression américaine l’ayant forcé, tout de même, à augmenter de 10 Mds M 3 ses livraisons de gaz à l’Italie.

Le PDG de la Sonatrach, la société publique d’extraction des hydrocarbures, avait pourtant récemment déclaré au journal algérien Liberté que son pays était « en capacité d’augmenter l’acheminement de son gaz vers l’Europe en cas de difficultés ».

Contrôlée par l’URSS en Afrique du Nord, historiquement opposée à son voisin marocain, qui avait choisi, de son côté, le camp occidental à l’indépendance, l’Algérie, gouvernée par une caste militaro-oligarchique rentière, prouve une nouvelle fois le peu de fiabilité dont elle sait faire preuve comme partenaire lors des crises.

You may also like

5 commentaires

VDenis 4 avril 2022 - 2:41

Et d’où proviennent les 17 % manquants de gaz importé ?

Répondre
JR 4 avril 2022 - 4:10

Bonjour, cela étant dit, pourquoi ne pas autoriser la recherche et l’exploitations des énergies fossiles, notamment le gaz et le pétrole dans notre sous-sol qui en regorge ? De plus, cela génèrerait des créations d’emploi. Les responsables de l’inaction énergétique (depuis 10 ans) devront répondre de leurs décisions ineptes devant les citoyens contribuables libres. Laurent Fabius à la COP 21 en 2025, avec son marteau vert ayant scellé le début d’une soumission à l’idéologie politique national-socialiste chère à Klaus Schwab et à U.V.D. Leyen, tout deux rêvant du IV ème Reich (Great Reset qui est en fait le Greta Recette).
https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf
Merci. Bien à vous

Répondre
montesquieu 10 avril 2022 - 9:33

Le gaz de schiste est une solution mais le mortifère principe de précaution et les diktats écolo font mettre la tête des politiques dans le sable! Triste réalité, mais le conflit en Ukraine mettant à mal les ressources énergétiques et alimentaires des pays de l’UE devraient les réveiller n’en déplaise à Ursula et à Greta!

Répondre
JR 10 avril 2022 - 9:31

Bonjour, le nouveau groupe politique constitué des éscrolo-macrono-gaucho-islamo-mondialo-cancelo-wokistes que vient de former les frustrés du 1 er tour, veilleront à l’inaction énergétique et au renchérissements des énergies. A l’instar de l’intervention calamiteuse de Elisabeth Borne ce soir. Au fait, Madame 20h02 a eu 8 mn de retard, mais le pronostique était valide. Après le PS, les LR disparaissent, après moulte trahisons fatales, à l’image de Nicolas Sarkozy (sur U.E.), Lemaire (Macron) ou E. Philippe et ses 80 km/h, ses malus à 40 000 €, ses taxes « dites » Carbone, entrainant l’assignation à résidence des Français, mesures fatals au quinquennat de E. Macron. Merci. Bien à vous

Répondre
Poivre 11 avril 2022 - 7:38

La république gaullienne avait tout compris du risque énergétique avec le développement accéléré de notre nucléaire civil. Ses successeurs ont fait preuve d’un aveuglement extraordinaire en sabotant cette technologie sous la pression des pires crétins écologistes. Nous voici désormais réduits à mendier notre énergie aux pires racailles de la terre.

Répondre

Laissez un commentaire