Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Clémentine Autain et les services publics : droit dans le mur

Clémentine Autain et les services publics : droit dans le mur

par
1 026 vues

Cela fait désormais plusieurs années que la gauche traditionnelle a abandonné la défense des classes populaires au profit des revendications des minorités, aussi bien sexuelles qu’étrangères, qu’on retrouve désormais dans un regroupement improbable et souvent contradictoire au sein de la galaxie woke.

Or que s’est-il passé le 29 janvier ? Clémentine Autain a appelé à une extension du service public dans une tribune de Libération. Cette extension des services publics devrait, selon la députée Insoumise, s’appliquer notamment à l’eau, à la réparation, au recyclage et à l’alimentation afin de répondre à « l’urgence écologique ». Le renouveau des services publics devrait ainsi permettre de fédérer la France « des tours et des bourgs », mais surtout, de faire barrage au Rassemblement National qui s’est emparé du sujet de la défense des classes populaires.

La réaction de Clémentine Autain est révélatrice de l’inconséquence de la gauche sur les questions budgétaires : dans le contexte de dette publique abyssale qui est le nôtre aujourd’hui, qui peut encore demander d’aggraver davantage les dépenses publiques et leur corollaire indispensable, la taxation des contribuables ? Sans surprise, une frange politique qui ne mise que sur le clientélisme. Car c’est précisément le fond de l’affaire : le Rassemblement National est en train de voler les clients de la gauche traditionnelle ! Alors plutôt qu’une approche constructive et raisonnable, elle fait ce qu’elle a toujours fait : elle sort le carnet de chèque. Pas le sien, bien sûr, celui des Français.

Il faut dire que le double quinquennat d’Emmanuel Macron aura été riche en « coups de pouce étatiques » pour le raccommodage de chaussettes et la réparation d’écrans d’ordinateurs, de quoi donner envie à la vieille garde d’adopter les méthodes de la Start Up Nation !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

louis 31 janvier 2024 - 9:53

la gauche et les syndicats ont abandonnés la classe populo ? bien sur le gaulois de base a bien compris que la gauche pour ne pas réformer l’état , a laisser cette politique du chomage massacrer des secteurs entiers , bien sur il lui reste les migrants et les fonctionnaires qui devraient voir leur revenus s’augmenter , dam il y a des elections cette année 😁

Répondre
philippe 1 février 2024 - 1:45

OUI c’est exactement ça, aucune valeur morale, la perversion à l’état pur, comme disait les soviétiques, on a cassé beaucoup d’oeufs mais on n’a jamais vu l’omelette. il faut impérativement se débarrasser de ces gens pacifiquement si possible, ils sont dangereux pour le pays, « fuera » vite un javier milei en france !!!

Répondre