Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Ouf ! Blaise Cendrars échappe à la censure woke chez Gallimard

Ouf ! Blaise Cendrars échappe à la censure woke chez Gallimard

par
847 vues
prop_4_pendules.png

Blaise Cendrars, Trop c’est trop, édition folio parue à l’automne dernier. Nous lisons cette Note de l’éditeur en forme d’avertissement, bien isolée et visible sur l’une des premières pages avant la préface : « Nous avons choisi de réimprimer fidèlement ce livre dans sa version d’origine, parue initialement en 1957, dont le vocabulaire daté peut heurter la sensibilité de certains lecteurs aujourd’hui. S’il est indéniablement un produit de son temps, le recueil dénote une ouverture au monde et à ses cultures multiples auxquelles l’auteur rend ici un bel hommage. »

Cendrars, cet auteur devenu un peu contestable par certains côtés mais, il faut le reconnaître, si admirable par d’autres… Que la maison Gallimard s’excuse en quelque sorte auprès de lecteurs manifestement cultivés et familiers d’excellente littérature, de n’avoir pas corrigé ce que des individus seraient susceptibles de considérer comme des offenses à l’absurdité de notre époque ; qu’elle tente de surcroît de s’en dédouaner de manière si pataude, montre à quel degré de stupidité on en est arrivé. Voire d’indignité. Nous avons appelé Gallimard pour demander des explications. Qui prend ce genre de décision dans une maison d’édition, de ne pas massacrer un grand auteur ? La question de l’épuration s’est-elle posée pour d’autres ?  Fin de non-recevoir. « Vous vous rendez compte, s’il fallait répondre à tous ceux qui appellent, dans le monde entier ? » Pas de nom de responsable, ni même de service, pas de mail non plus. Il faut écrire, avec une enveloppe et un timbre. Et « c’est déjà bien qu’ils acceptent » de lire le courrier.  On se demande si un jour quelqu’un devra s’atteler à la réécriture du marquis de Sade, et ce que cela donnera…

PS – Nous avons vu que Cendrars, dans les textes rassemblés dans ce livre,  parle de « Nègres » et de « Négresses » – avec des majuscules. Notre sensibilité atrophiée est peut-être cependant passée à côté d’autres mots choquants…

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Roven 25 mars 2023 - 6:45

Les effarouchés veulent réécrire l’Histoire, le lâche déni du réel conduit à une dictature intellectuelle habillée de bons sentiments. On perçoit les effets de ce puritanisme bien-pensant dans le fait que l’on cache aujourd’hui la poussière sous le tapis : il n’y a plus d’aveugles mais des malvoyants, il n’y a plus de nègres mais des blacks ou des personnes de couleur etc. Quand cette génération osera-t-elle affronter la réalité ?

Répondre
pierre-georges thomas 25 mars 2023 - 7:57

Ces gens ont une conception de la littérature que n’auraient pas dénié les « démocraties éclairées » des années 30 qu’il s’agisse du stalinisme appliqué ou du nazisme, cela peut sembler excessif mais cela équivaut à réécrire l’histoire or seuls les régimes autoritaires le font! On supprime tout ce qui peut choquer, en URSS on supprimait des photos officielles les dirigeants tombés… De plus comme dans ces démocraties c’est toujours à sens unique, mais dans notre société de « niet kulturny » comme j’appelle ces gens cela n’a pas d’importance, en effet la majorité n’a plus de repères historiques et donc n’est plus en mesure de remettre les faits dans la perspective de l’époque et cela touche toutes les couches sociales y compris dirigeantes, nous avons maintenant ce que nous appelions dans les armées des « cons diplômés » et même sur diplômés mais un diplôme comme l’habit ne fait pas le moine. Tout compte fait les attardés qui avaient détruit les statues de Bouddha en Afghanistan étaient paradoxalement totalement en ligne avec cette culture « woke » c’est paradoxal MAIS pour eux croyants intégristes ces statues ne sont que des idoles injuriant les vrais croyants! ce n’est pas pire que de modifier chez nous des livres, des titres de livres en fonction de notre nouvelle religion de l’individualisme et du communautarisme! mais ne jamais oublier que: à partir du 10 mai 1933, des groupes étudiants composés majoritairement de Nazis entreprennent de brûler les livres qu’ils revendiquent « non allemands » donc non conformes à la doxa « légale » en cours dans ce pays et là aussi les diplômés n’étaient pas les derniers!

Répondre
Jean Aymar de Sékonla 25 mars 2023 - 9:35

S’ils s’excusent de ne pas censurer, que censurent ils quand ils ne s’excusent pas….?

Répondre
JR 25 mars 2023 - 8:21

Bonjour, oui, question légitime. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 26 mars 2023 - 8:44

Bonjour, c’est à l’image de ceux qui veulent, a postériori, censurer Claude Allègre pour son livre « L’imposture climatique ». La police de la pensée unique est partout. https://climatetverite.net/2022/12/19/la-propagande-alarmiste-chez-les-medias-prives-francaiset-les-grands-groupes-en-france/ . Merci. Bien à vous. Restez libre

Répondre

Laissez un commentaire