Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Avec les députés, la simplification des normes fait toujours place à la sur-réglementation

Avec les députés, la simplification des normes fait toujours place à la sur-réglementation

par
812 vues

Promis, juré ! La main sur le cœur, nos gouvernants, quels qu’ils soient, promeuvent la simplification des normes. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. A preuve, le vote en première lecture de la proposition de loi visant à lutter contre les géants de l’habillement votée à l’unanimité des députés présents le 14 mars.

La proposition a déjà été critiquée par l’IREF en ce qu’elle porte atteinte au pouvoir d’achat du consommateur. Il faut souligner également que cette nouvelle manifestation de l’interventionnisme, sur fond de moralisme écologique sirupeux, témoigne de l’incohérence de nos députés. En effet, comment peut-on, d’un côté, se récrier (à juste titre) contre le « harcèlement textuel » de l’Union européenne à l’approche des élections de juin et, d’un autre côté, continuer de réglementer la vie des Français jusqu’aux moindres détails ? Vérité en deçà de Bruxelles, erreur au-delà ?

Espérons que le Sénat fasse jouer sa sagesse et prouve une fois de plus les vertus du bicamérisme !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

breizh 19 mars 2024 - 8:27

si les députés avaient l’honnêteté de refuser de voter des lois qu’ils ne comprennent pas…Il y en aurait 90% de moins !

Répondre
Laurent46 19 mars 2024 - 10:13

Ce n’est pas compliqué c’est l’effet du nombre. Les politiques sont devenus bien trop nombreux et chaque imbécile se sent obligé de pondre un texte ou mieux une loi pour se faire remarquer par les médias qui sont tout aussi dangereux que les politiques. Mais c’est ce qu’ils appellent « la Démocratie a un coût » ! ce qui permet d’engraisser un maximum de fainéants, et ce comportement est le même dans leur sphère privée trop compliqué et surtout fatiguant de s’occuper des enfants, d’entretenir les abords de son logement et pire encore entraîne de facto un comportement individualiste et prétentieux. L’autre drame c’est que cette fainéantise est aujourd’hui d’un tel niveau et d’une telle habitude que de ne rien faire est devenu plus fatiguant et stressant que de travailler tant soit peu.

Répondre
Duhamel 19 mars 2024 - 3:11

Le problème de l’administration c’est la formation des cadres . Exemple d’aberration : Dans un hôpital un service a besoin d’un planning !! Une salariée établit donc un planning sous Excel . Le lendemain la cadre administratif décide d’inclure une colonne pour situer les interventions . L’employee veut rajouter une colonne au tableau existant pour ne faire qu’un document a visionner et a imprimer !!!Et bien non , !!! La cadre administratif exige un 2 eme tableau avec 1 seule colonne . Il faut référencer , inclure les documents dans un répertoire etc… Voila l’administration et sa logique .

Répondre