Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond

par Adélaïde Motte

Nous essayons souvent d’évaluer, au cours d’enquêtes et d’analyses, le coût des différents services de l’Etat pour le contribuable. Peine inutile : le gouvernement pense à tout et publie, sur le site du ministère de l’Economie, une carte interactive qui dissuaderait le plus libéral d’entre nous de pester contre les impôts.

La carte rappelle ce tapis de notre enfance, avec ses routes et ses parcs, sur lequel nous faisions rouler des petites voitures. On y voit plusieurs bâtiments, comme un cinéma, une piscine, une université, une caisse des allocations familiales, un commissariat de police… Cliquez sur les bâtiments et vous pourrez lire ce que coûtent au contribuable les services que chacun propose. Ainsi, selon la Cour des comptes, l’accueil dans les services de police coûte en moyenne 78,50€ par personne, un passage aux urgences coûte 227€, remboursés par l’Assurance maladie à 80%, et 45% des recettes des principaux musées nationaux sont des subventions de l’Etat. Ayant pris connaissance de cette formidable société, vous pouvez donc fermer la fenêtre Internet et remplir, le sourire aux lèvres, votre déclaration d’impôts.

Quid des privilèges des agents de l’Etat ?

C’est joli comme tout, mais un peu moins si l’on va fouiller en coulisses. Prenons la gare. On y apprend que le coût du TER est assuré à 55% par la Région, à 28% par l’Etat et « seulement à 17% par le voyageur ». C’est un peu court. On aurait été heureux d’obtenir des informations sur le financement de la SNCF, à qui les contribuables donnent chaque année plus de dix milliards d’euros. Ce détail ne rentre probablement pas dans le récit d’une société idéale, pas plus que les dépenses de l’Etat pour EDF, dont on ne trouve nulle trace sur la carte interactive.

Il manque également les différents ministères et autres institutions nationales. Nos impôts ne servent pas, n’en déplaise au graphiste d’ailleurs fort compétent dans son domaine, qu’à payer le train des vacances, les écoles et le cinéma avec son conjoint. Il sert aussi à payer nos ministres, les fonctionnaires de Bercy, les membres du Parlement, et surtout ceux du Conseil constitutionnel. Mais là encore, les salaires peut-être un peu élevés de certains, payés par le contribuable, ne rentrent pas dans le narratif du petit monde de l’étatisme. L’honnêteté aurait également demandé d’inclure, dans ce que paie l’Etat, une manifestation syndicale qui aurait bloqué les routes bien propres.

Un détail des destinations de l’argent public imprécis

En navigant sur le site, on découvre les différentes destinations d’une enveloppe de 1 000€ d’argent public. Ainsi, 6% va au régalien, 9,5% à l’éducation, 15,6% aux « dépenses sectorielles », 2,8% à la dette, 6,6% au fonctionnement des administrations publiques, 2,3% à la recherche et enfin 57,2% à la protection sociale. Les dépenses sectorielles rassemblent les affaires économiques, la culture, l’environnement, les infrastructures, le transport et les équipements collectifs. Cette répartition prouve, s’il en était besoin, que l’Etat se préoccupe beaucoup plus du social que du régalien.

Le contribuable, saigné aux quatre veines pour que l’Etat survive, mériterait pourtant plus d’égards. Il serait on ne peut plus normal qu’il sache où va son argent, quelle part dans la communication, quelle part dans les ressources humaines, dans les frais de fonctionnement, dans les notes de frais, dans les actes effectifs, etc. Eh bien, il cherchera en vain ces informations dans la carte interactive du ministère, pourtant censée répondre à ce genre de questions. Pour le gouvernement, seule semble compter l’élaboration d’un récit selon lequel, comme il le précise sur une autre page, la solidarité nationale est ce qui motive l’impôt. Si le contribuable peut peut-être faire preuve de solidarité envers le malade, le vieillard ou les familles, il peut y être moins prêt quand il s’agit du directeur de la SNCF, d’un ministre et du conjoint d’un haut fonctionnaire.

La carte interactive du ministère de l’Economie est, au fond, à l’image de ce que propose le gouvernement. Une communication propre, compréhensible à première vue, mais simplifiée à la limite de la dissimulation. Le contribuable moyen est obligé de consulter des think-tank pour savoir à quoi servent ses impôts alors que cette information devrait être disponible facilement, presque sans la demander.

You may also like

7 commentaires

JR 13 décembre 2021 - 8:54

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Bonjour, tout cela pour en arriver là, le déclassement continue de la France.
La balance commerciale 2020 est le désastre historique d’une politique éscrologique et anti-industrielle.
https://ripostelaique.com/balance-commerciale-2020-un-desastre-historique-nomme-macron.html
Rappelez-vous le récent débat opposant Zemmour & le Ministre de l’économie Bruno Lemaire (tout de même). Voici les chiffres sur le déficit commercial de la France.
Entre 1979 et 2003, la balance commerciale était sensiblement équilibrée avec des déficits allant de – 1,7 Mds € en 1977 sous Giscard, d à – 14,3 Mds € sous Mitterrand en 1982 sous Mitterrand.
A partir de 2003 le déficit augmente en flèche pour atteindre un maximum de 75 Mds € en 2011 sous Sarkozy. Hollande joue dans la même cour.
Concernant les années du Young Global Leader Macron, la balance a été déficitaire de:
– 58,5 Mds en 2017
– 62,9 Mds en 2018
– 58,1 Mds en 2019
– 64,7 Mds en 2020, soit un total de 244,2 Mds € sur ses 4 premières années de mandat, contre 196,5 Mds € pour les 4 années 2007 à 2010 de Sarko.
Sa 5ème année en 2011 ayant enregistrée le firmament avec 75,0 Mds €, soit un total de 271,5 Mds €.
Pour 2021 en cours, tout laisse à penser que notre brillant banquier carbono-réchauffiste va battre tous les records. Même avec des paroles, des paroles, des paroles…
En 2020 la France a accusé un déficit commercial de 82 mds quand l’Allemagne faisait 182 mds de bénéfice !
L’Irlande et les Pays-Bas ont fait plus de 60 mds de bénéfice en 2020 …. Bravo ! Heureusement que nous avons un ex banquier Davosien à la tète de notre pays !
Plus d’idéologie, plus de d’éscrologie, plus de chasse inutile et ruineuse au bienfaisant C02 (0,04 %), plus de chasse à l’automobile, plus de malus, plus de super malus, plus de super super malus au poids, plus de chasse à tout ce qui bouge, moins d’énergie, de l’énergie plus chère « grâce » à une politique climato-religieuse, pas de décision (oups depuis 1 mois…) sur le thermonucléaire voila ce que cela donne. Charles au secours !
Et il parait que le France ne se déclasse pas, hum hum… »on ne nous dit pas tout ».
Merci. Bien à vous

Répondre
Laurent 14 décembre 2021 - 5:07

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
En conclusion beaucoup d’argent jeté par les fenêtres pour une minorité et des taxes hors normes pour ceux qui travaillent surtout en province soit le majorité active du pays.
Seulement si on fait les vrais comptes la majorité active est devenue la minorité qui paye dans cette République pour une majorité de profiteurs dont une grande partie étale comme la confiture sa richesse sur ou dans tous les médias publics.
Difficile à gérer à long terme très difficile, sans oublier que tout cet assistanat public n’apporte ni richesse ni fonctionnement cohérent pire encore aggrave les déficits chroniques de toutes ces structures assistées.
Dans ces condition, comment dire à la minorité active de travailler plus ?
Et puis, ces chiffres idylliques pour certains laissent à penser que le tableau réel l’est beaucoup moins ce qui est dramatique pour l’avenir de la France mais montre bien s’il le faut encore que cette République n’a rien à envier à celle des pays Africains et que l’avenir sera des plus compliqué. La République en Marche à gagné son pari de détruire la France.

Répondre
gaston79 14 décembre 2021 - 7:06

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Cette cartographie des dépenses publiques ne renseigne en rien sur les 2 questions qui pourraient expliquer la dérive des comptes publics : 1) ces dépenses sont elles toutes légitimes, validées et contrôlées par la représentation populaire ? 2) quel écart de coût si ces prestations avaient été réalisées par des opérateurs marchands en concurrence ? Il est probable qu’au premier point nous aurions une invalidation de 10 à 20 % de postes de dépenses inutiles et 30 % de réduction sur le point deux avec des opérateurs privés. Au total, plus de 40 % de la dépense publique est soit infondée soit trop chère, soit les deux.

Répondre
Obeguyx 14 décembre 2021 - 10:13

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Une cartographie maintenant. Mais de qui ce moque-t-on ? Depuis plus de 30 ans, vous avez bien lu, plus de 30 ans, je réclame l’accès à la comptabilité du pays, sous toutes ses formes, aucun résultat, aucun accès, aucun bilan comptable : RIEN. Circulez, y’a rien à voir !!! Je me cogne, presque chaque année les centaines de pages du rapport de la Cour des Comptes. Aucun comptes de publiés, que du blablabla et des recommandations dont on ne connait pas les fondements. Je remercie Adélaïde pour cette information et cette nouvelle supercherie qui a due coûter « bonbon ».

Répondre
JR 14 décembre 2021 - 2:18

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Bonjour, et de constater que 57 % est attribué dans le croissant « dit » social. Désormais, il faut disséquer ce que l’on classe dans le social et quelle est la légitimité de chaque ligne. Sans léser les vrais « ayants besoins » et en faisant le tri dans la catégorie des « ayants droits », nul doute que c’est bien là qu’il faut creuser. Nous pouvons commencer par la fraude à la fausse carte Vitale le rapport est déjà prêt. Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 14 décembre 2021 - 5:44

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Je n’ai pas vu la carte interactive et je n’ai pas vraiment l’intention de la consulter. En cette période de fêtes, c’est probablement pour amuser les enfants et j’ai passé l’âge… Le document venant du gouvernement il fallait bien penser que ce serait embelli.
Ainsi que le fait justement remarquer Adélaïde, il manque des informations essentielles telles que la rémunération de quelques hauts fonctionnaires ainsi que la justification. Par exemple un gouverneur de la BDF probablement le mieux payé de l’équipe. Est il d’une parfaite utilité alors que nous avons une BCE ? C’est d’ailleurs à ce personnage que nous devons le maintien à 0.50% de la rémunération des livrets A ce qui fait perdre de l’argent aux épargnants depuis plusieurs années…. En résumé, le gouvernement fait une fois de plus dans la com’ et nous ne saurons pas ce que cela nous coûte.
Nous sommes bien loin des pays du Nord de l’Europe où tout citoyen peut consulter sans avoir à justifier sa demande, les comptes publics, les notes de frais des ministres, etc… A quand l’alignement du gouvernement français sur ce beau modèle de transparence qui n’est pas qu’un mot ???

Répondre
Astérix 15 décembre 2021 - 9:19

A quoi servent vos impôts ? Le gouvernement répond
Si les impôts sont utiles pour régler les fonctions régaliennes de l’état, ils sont inutiles pour le reste.
Il faut privatiser tout le reste ce qui coutera bien moins cher aux Français qui n’ont toujours pas compris qu’ils se font escroquer sans cesse par nos dirigeants !?

Répondre

Laissez un commentaire