Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Yannick Jadot découvre la puissance féminine

Yannick Jadot découvre la puissance féminine

par
137 vues

S’il est élu Président de la République, Yannick Jadot nommera une femme à Matignon et à la présidence de l’Assemblée nationale, c’est promis. Pas une femme particulièrement intelligente, courageuse, inventive ou perspicace, non, juste « une femme », parce ce qui compte c’est d’en avoir une sous la main pour faire bonne presse. Après tout, si les entreprises se voient infliger des quotas de personnes handicapées ou issues de l’immigration, il n’y a pas de raison que les plus hautes sphères du pouvoir y échappent.

Le candidat écologiste s’est tout de même fendu d’une précision aussi étonnante qu’à rebrousse-poil : il nommera une femme à la présidence de l’Assemblée nationale « parce que le vrai couple qui préside notre pays, c’est la présidence de la République et celle de l’Assemblée nationale ». Et pour incarner un « vrai couple », rien de mieux qu’un homme et une femme ! Ça alors… Les militants de Yannick Jadot ne lui ont pas rappelé qu’aujourd’hui un couple peut être composé de deux hommes, ou deux femmes, ou d’individus ne s’identifiant ni comme ni l’un ni comme l’autre ?

Les candidats à l’élection présidentielle ont beau déployer des trésors de clientélisme, le stress leur ramène parfois les pieds sur terre… Enfin presque : Yannick Jadot oublie que ce n’est pas le Président de la République qui choisit le président de l’Assemblée nationale !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Obeguyx 15 décembre 2021 - 10:31

Yannick Jadot découvre la puissance féminine
Si Jadot n’avait (navet) oublié qu’une ou deux petites choses. Il oublie l’essentiel : d’être FRANCAIS !!! Et ça, ce n’est pas pardonnable.

Répondre
Jonas 15 décembre 2021 - 11:03

Yannick Jadot découvre la puissance féminine

Pourtant les verts n’ont jamais cesser de vilipender madame Margaret Thatcher’s.

Répondre