Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » France Travail : et si l’Etat arrêtait de réfléchir ?

France Travail : et si l’Etat arrêtait de réfléchir ?

par
433 vues

France Travail, successeur de Pôle emploi, devait être la nouvelle solution miracle contre le chômage, celle à laquelle personne n’avait jamais pensé. Coordonner les acteurs, avoir un guichet unique, fusionner les structures existantes, bref, centraliser, parce que cela fonctionne à tous les coups. Malheureusement, dans ce secteur, l’idée n’a pas l’air si brillante. Les discussions patinent, les syndicats et les missions locales déplorent le manque de réponses sur les thèmes qui leur importent et, pour ne rien arranger, certains prédisent un gâchis d’argent public, notamment à cause du changement de nom de Pôle emploi. Et si l’Etat cessait de se préoccuper du sujet et laissait les organismes sociaux traiter directement avec des groupements d’entreprises ?

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

JR 17 décembre 2022 - 10:20

Bonjour, c’est certain, nous sommes désormais dans un pays communiste. Après faire croire régler le climat à coût de taxes, d’impôts, de malus, de super malus, de malus aux poids et d’interdiction, l’état veut tout règlementer. Jamais la France n’avait été aussi intrusive, jusque dans nos assiettes. Depuis l’avènement de ce gouvernement Macroniste Bis, avec Madame le fléau escrologique E. Borne à Matignon, plus rien ne nous surprend, après les 80 km/h, les ZFE, l’interdiction des moteurs thermiques, le sabotage de notre industrie automobile, le sabotage de nos industries, le sabotage de notre production d’électricité nucléaire, entre autres. Le vers est dans le fruit, tout le système est pollué par les écologistes à la solde de puissances étrangères. Il est urgent de neutraliser les néo-nazi-verdâtres pour redresser la France. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 18 décembre 2022 - 10:19

Ah !!! Si l’Etat … on peut toujours rêver … hélas, ce n’est plus un rêve, ça tourne au cauchemar … comme dit souvent Astérix : « on est foutu ! ».

Répondre

Laissez un commentaire