Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La coupable bienveillance du Canard enchaîné envers les bloqueurs de Sciences Po

La coupable bienveillance du Canard enchaîné envers les bloqueurs de Sciences Po

par
1 479 vues

Le Canard enchaîné poursuit sa lente dérive « satirique » vers la gauche. Que ses articles se distinguent par leur nullité économique est maintenant un fait acquis, mais qu’ils soutiennent les étudiants gauchistes de Sciences Po dépasse l’entendement.

En une (« Attention au campus délit », 7 mai 2024), Le Canard enchaîné consacre un article aux critiques infondées et excessives de la droite et de l’extrême droite contre « les jeunes qui manifestent pour la paix et qui s’indignent des milliers de morts que fait la guerre entre Israël et le Hamas », ce qui « est plutôt sain ». Les remontrances seraient « caricaturales » et le débat « vicié » entre la droite et l’extrême droite, mais aussi Emmanuel Macron, d’une part, et Jean-Luc Mélenchon, tout de même cité, d’autre part. Les « excès inacceptables de quelques-uns » ne devraient pas « entacher la mobilisation des autres ».

L’article ne consacre pas un mot aux blocages scandaleux d’une petite minorité fanatisée qui empêche les autres de travailler. Sa présentation controuvée évince le fait que, dans la quasi-intégralité des cas, les bloqueurs et autres manifestants passent par pertes et profits les morts israéliens. Une présentation lénifiante qui, quoi qu’elle en dise, cache largement l’antisémitisme et son instrumentalisation.

L’article, au demeurant peu satirique mais toujours moralisateur, se clôt par une mise en garde contre les « idées trop simples ». Serait-ce la mauvaise conscience du journaliste pour ses paragraphes précédents ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

JC. BOUTE 13 mai 2024 - 6:54

Très bonne analyse !

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 13 mai 2024 - 9:50

Mais non, c’est du second degré! Le « Connard déchainé » est un journal rigolo, ne l’oublions pas…

Répondre
Moneo 13 mai 2024 - 10:29

Il
M
A sans doute échappe que le volatile fut de Droite ou neutre , ils ont toujours préféré avoir un gouvernement de non gauche.
Pour être à l’aise dans les critiques acerbes ,,

Répondre
Duhamel 13 mai 2024 - 2:11

Et bien arrêtons d’acheter le Cznard Enchainé et laissons le journal aux wokistes de Sciences Po .

Répondre