Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

jeudi 15 juillet 2021, par Aymeric Belaud

Encore un nouveau candidat à la présidentielle de 2022. Et toujours pas de programme libéral. Florian Philippot, énarque, inspecteur de l’administration, ancien chevènementiste et ancien numéro 2 du Front National et conseiller économique de Marine Le Pen, déclare sa candidature pour 2022. Il s’autoproclame comme le défenseur des libertés, en rapport avec sa « lutte » contre la « dictature sanitaire » comme il l’appelle. Selon lui, son programme vise au « rétablissement de toutes nos libertés ». Mais il n’en est rien.

Partisan du Frexit, de la sortie de l’Otan et de la CEDH, son « programme » souhaite un Etat-stratège fort, une économie verte, la généralisation du tiers-payant, ou encore le retour de l’ISF. Egalitariste, il souhaite nationaliser les banques, les assurances et les grandes entreprises « stratégiques » !

Si Philippot estime que l’on n’a pas assez de recul sur le vaccin contre le covid-19, nous estimons de notre côté que nous avons suffisamment de recul sur son programme. Nous en payons d’ailleurs toujours le prix puisqu’il est un « copier-coller » du programme catastrophique de François Mitterrand en 1981 !

La liberté pour Florian Philippot, c’est rendre les individus totalement dépendants de l’Etat. Devenir l’Allemagne de l’Est, voilà le programme ambitieux du mouvement des patriotes.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Florian-Philippot-ou-le-candidat-socialo-communiste

Vos commentaires

  • Le 16 juillet à 06:50, par Michel C. En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Comparer Philippot à Mitterrand, quel raccourci ! Avec Mitterrand, on serait sorti de l’Europe ???
    On peut effectivement se poser des questions sur des nationalisations mais à l’époque de Mitterrand, ces entreprises n’étaient pas captées par des lobbyings étrangers.
    Enfin, on ne serait pas en dictature sanitaire ??? Imposer des injections expérimentales sur des gens en bonne santé pour protéger d’une maladie si grave qu’il faut tester pour savoir si l’on est malade.

  • Le 16 juillet à 09:56, par Aymeric Belaud En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Bonjour Monsieur,

    Aucun raccourci ici. Juste l’analyse des faits et du programme. Celui de Florian Philippot est très proche du programme commun de 1981.

    Sortir de l’Europe pour devenir un Singapour peut être intéressant. Sortir de l’UE pour devenir une nouvelle Allemagne de l’Est, ce que l’application du programme de Florian Philippot fera, est une perspective peu réjouissante.

    Les entreprises françaises à privatiser ne sont pas captées par des lobbyings étrangers.

    Le vaccin n’est pas une injection expérimentale. Il a été validé par les autorités scientifiques et démontre une efficacité extraordinaire, pour ce qui concerne le Pfizer/BioNtech et le Moderna. Il suffit de regarder les (vrais) chiffres aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Israël.

    Si l’on peut qualifier les mesures sanitaires de liberticides ou d’autoritaires, elles ne sont pas dictatoriales. J’ai d’ailleurs condamné dès le début les confinements, plus liberticides qu’un passe sanitaire, mais plus confortable quand on souhaite rester chez soi tout en étant rémunéré par le contribuable.

    La dictature, elle est en ce moment à Cuba, au Venezuela (pays qu’adore MM. Philippot et Mélenchon) ou en Corée du Nord, mais pas en France. Dans une dictature, M. Philippot ne pourrait ni manifester, ni se présenter à une élection.

    Cordialement.

  • Le 16 juillet à 12:30, par PICOT En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Effectivement le programme de Mr Philippot doit être regardé de près. En tant que médecin la promotion du tiers payant généralisé me choque. Par contre il faut absolument sortir de l’UE qui est la cause de 85% de nos soucis. Le Frexit d’abord (Philippot ou Asselineau), ensuite on pourra se disputer entre nous, comme au bon vieux temps.
    En ce qui concerne le vaccin, désolé, mais vous êtes dans l’erreur. Si, c’est un vaccin expérimental, ce que nos médias "oublient" de dire. Mise au point d’un médicament ou d’un vaccin : 1-Étude biologique et biochimique. 2-Etude chez l’animal. 3- Etude chez l’homme : a) 40 volontaires. b) Plusieurs centaines de volontaires. c) Etude sur un très grand nombre de volontaires : Ceci est la phase 3 (homme) qui dure QUATRE à CINQ ANS. d) Autorisation de mise sur le marché (AMM). e) Phase 4 le produit est commercialisé, on observe encore des effets indésirables non vus avant. Pour l’heure nous sommes en AMM CONDITIONNELLE et non pas normale. Nous sommes en phase 3 donc, par définition expérimentale, ce qui n’est pas clairement dit aux personnes vaccinées. Complications éventuelles à long terme : personne n’en sait rien. Les études dont vous parlez sont celles de laboratoires, ils ne vont pas vous dire qu’il y a des cailloux dans la soupe qu’ils veulent vous vendre. Les dires des instances administratives (AME par exemple) n’ont aucune valeur scientifique. Les vrais chiffres en Israël et Angleterre ? En voici une partie : 100% des malades graves hospitalisés en Israël ont été normalement vaccinés. 117 morts en Angleterre il y a un semaine ; et sur ce chiffre 50 patients sont décédés après avoir reçu une vaccination complète (Le Figaro, entre autres). Sur ce dernier point, vite disparu de nos médias, nous attendons toujours une explication de nos "experts", elle se fait attendre. Ces "vaccins" à ARNm et ADN ne sont donc absolument pas sûrs, contrairement à ce qu’on nous corne dans les oreilles à longueur de temps.
    Le vaccin obligatoire n’existe nulle part en Europe ou aux USA, en Occident en général, sauf parfois très localement. Pas une dictature en France ? Pas encore mais c’est comme cela que ça commence.

  • Le 16 juillet à 14:55, par Aymeric Belaud En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Monsieur,

    Voici les derniers chiffres concernant la vaccination en Grande-Bretagne et en Israël :
    Les dernières données britanniques démontrent que le vaccin Pfizer est efficace à 96% contre le variant delta. https://www.gov.uk/government/news/vaccines-highly-effective-against-hospitalisation-from-delta-variant

    Les vaccinés représentent 40 % des nouveaux cas en Israël, et non pas 100 % !
    Et ce chiffre est tout à fait normal !

    Au 1er juillet, on comptait environ 5,17 millions d’adultes complètement vaccinés sur les 6 millions d’adultes que compte l’Etat hébreu et 442 000 personnes partiellement vaccinées. Ce qui donne donc environ un demi-million d’adultes non vaccinés.
    Le 30 juin, on a dénombré 291 nouveaux contaminés, dont environ 40 % avaient pourtant été vaccinées complètement. Cela fait donc environ 116 cas provenant d’adultes vaccinés (soit 2,2 cas pour 100 000 habitants) et 175 cas d’adultes non ou partiellement vaccinés (soit 19 cas pour 100 000 habitants).
    En proportion, on observe environ 8,5 fois plus d’infections chez les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées : on retombe bien sur une efficacité du vaccin d’environ 90 %.

    La vaccination ne va pas faire disparaitre le virus d’un claquement de doigts, mais elle diminue le nombre de contaminations, réduit drastiquement les formes graves et évite les décès.

    En ce qui concerne le vaccin, oui, il est encore en phase 3, ce qui est tout à fait normal !
    Elle sert à vérifier certains points précis sur son efficacité. Et comme pour tout médicament, les autorités sanitaires vont étudier chaque signalement d’effets indésirables du vaccin : c’est ce que l’on appelle la pharmacovigilance. Nous ne sommes pas des cobayes. Tous les tests avant sa mise sur le marché ont été réalisé et ont montré d’excellents résultats.

    Les vaccins à ARN (Pfizer et Moderna) sont d’ailleurs les plus sûrs. La vaccin AZ, avec une technologie ancienne, n’est pas le plus fiable.

    Cordialement.

  • Le 16 juillet à 18:15, par PICOT En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Mr Belaud le lien que vous citez semble renvoyer à une agence d’Etat et non pas à un comité de scientifiques. Et ceci ne donne aucune explication aux 50 morts dont je parle. Personne n’en donne. Vous trouvez cela normal ? Vous confondez, comme tout le monde, mais c’est fait pour ça, les cas et les malades. Les cas sont des tests PCR positifs, il y a peu de malades parmi eux. Les "cas" et les contaminations : cela ne veut rien dire, seul compte le nombre de personnes malades, hospitalisées ou non, et le nombre de décès. Selon certaines études, Américaines entre autres, nous acceptons, avec ces vaccins, deux morts alors que le Covid en tue trois. Pas rentable, dangereux. Le vaccin n’est pas obligatoire là bas. Vous n’allez tout de même pas m’apprendre ce qu’est une phase 3 et la pharmacovigilance. Cette phase est expérimentale par définition et a lieu normalement AVANT l’utilisation sur la population générale, il est donc trop tôt pour le faire. Pfizer, notez le, considère que les vaccinés actuels sont en observation jusqu’en 2023, et refuse, notez le aussi, d’endosser toute responsabilité sur les éventuels effets secondaires. Pour un produit sûr nous repasserons. De bons résultats avant la mise (conditionnelle) sur le marché ? Je vous conseille la lecture leu dernier livre du Prof Perrone. Ainsi que l’avis d’éminents spécialistes Américains que vous trouverez sur le site de France Soir. De quoi méditer. Cordialement

  • Le 16 juillet à 20:02, par Aymeric Belaud En réponse à : Florian Philippot ou le candidat socialo-communiste

    Une agence de l’Etat de Grande-Bretagne, dont la source est issue des recherches scientifiques. Boris Johnson a d’ailleurs levé les restrictions contre le Covid, on ne peut donc pas l’accuser de manipuler les chiffres.

    Vous n’allez pas non plus m’apprendre, cher monsieur, la différence entre les cas, les malades symptomatiques et les décès.
    Les courbes des cas et des morts en Grande-Bretagne est significative. Si le nombre de cas explose outre-manche, le nombre des décès est lui très faible. La courbe des décès est presque plate ! Ce qui démontre l’efficacité du vaccin à diminuer les cas graves.

    J’ai lu le livre du Pr Perrone, et il est très loin d’être convaincant, tout comme les avis "scientifiques" des intervenants de France Soir.

    Les faits le prouvent en Grande-Bretagne, au Royaume-Uni et en Israël : la vaccination contre le covid-19 est efficace.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière