Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Bruno Le Maire l’assure, le « quoi qu’il en coûte » est terminé

Bruno Le Maire l’assure, le « quoi qu’il en coûte » est terminé

vendredi 27 août 2021, par Romain Delisle

Aux universités d’été du MEDEF, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno le Maire, était en terrain conquis. Dix-huit mois d’aides massives aux entreprises lui ont valu les remerciements chaleureux du patron du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux.

Optimiste sur l’évolution de la santé de l’économie, le grand argentier a déclaré : « le quoi qu’il en coûte, c’est fini, nous sommes passés au sur mesure ». Cette transition d’un soutien universel à un soutien ciblé à certains secteurs particulièrement affectés par la crise a reçu l’assentiment des représentants du patronat.

Notons que certains dispositifs, comme les « prêts participatifs relance », a destination des PME dont le chiffre d’affaire est supérieur à deux millions d’euros et aux ETI n’ont pas connu un succès phénoménal, ce qu’a reconnu le ministre.
Les tensions observées sur le marché du travail pour certains secteurs tel que l’hôtellerie restauration, et ce bien que la France soit le seul pays de l’OCDE dont le taux de chômage structurel est supérieur à 7%, ont également été évoquées. L’organisation patronale se dit prêt à concéder des augmentations de salaires mais réclame la mise en œuvre rapide de la réforme de l’assurance chômage et des réductions de charges.

Le ministre a, de même, prévu de s’exprimer dans les semaines à venir sur la plan d’investissement de 20 milliards d’euros qu’il prépare, axé notamment sur « l’hydrogène vert, le nouveau nucléaire, l’intelligence artificielle, le calcul quantique et les biotechnologies ».

En l’état, il demeure regrettable que la question de la désincitation au travail et du poids de notre modèle social sur l’activité des entreprises n’ait pas été frontalement évoqué.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Bruno-Le-Maire-l-assure-le-quoi-qu-il-en-coute-est-termine

Vos commentaires

  • Le 28 août à 04:57, par LEXXIS En réponse à : Bruno Le Maire l’assure, le « quoi qu’il en coûte » est terminé

    INTOX : UNE DE PLUS !

    Notre ministre parle assurément bien légèrement. Le "quoi qu’il en coûte" n’est assurément pas terminé, car il ne se cantonne nullement aux généreuses distributions d’hier, mais il va sous peu entrer dans sa phase décisive de remboursement et là nul doute qu’il va en coûter et pendant longtemps au contribuable français,

  • Le 28 août à 06:18, par montesquieu En réponse à : Bruno Le Maire l’assure, le « quoi qu’il en coûte » est terminé

    Donner de l’argent est une chose. Moins en prendre en est une autre. Mais l’État ne sait pas faire ou surtout veut ainsi garder le pouvoir et tenir en laisse les entrepreneurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière