Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Articles > Vive les GAFA, internet et les labos !

Vive les GAFA, internet et les labos !

lundi 23 mars 2020, par Nicolas Lecaussin

Ceux qui passent leur temps à réclamer plus de réglementations et de taxes pour les GAFA devraient faire profil bas. Que ferait-on sans internet et sans les réseaux sociaux ces jours-ci ? Imagine-t-on combien d’emplois sont préservés grâce au télétravail rendu possible à travers la toile internet ? On fait appel à Uber pour le transport et les livraisons, à Amazon pour les colis, à Google pour la recherche et les informations, à Facebook pour communiquer et garder le contact avec les proches, les amis, les relations, à Skype, WhatsApp pour les voir... Adobe et Google mettent des outils d’apprentissage à distance à la disposition des écoles, des universités et des parents.

La société pharmaceutique Roche avait commencé son propre test sur le Coronavirus en janvier et a finalement pu obtenir l’approbation de la Food and Drug Administration. Le laboratoire Moderna a travaillé sur un lot de vaccins en seulement 42 jours. Gilead Sciences est déjà en phase 3 pour son traitement au contre Covid-19. Google a créé un site Web pour informer tout un chacun sur les symptômes du virus ; des détaillants comme Walmart et le groupe CVS (pharmacies) sont en train d’aménager des places de stationnement pour faciliter des tests au volant.

Mille innovations salvatrices voient le jour et deviennent opérationnelles en des temps record, grâce à ces sociétés et ces Gafa si décriées. Auraient-elles la même efficacité si on les accablait de taxes et de réglementations ? C’est leur liberté d’action qui leur permet de dégainer bien plus vite qu’aucun Etat ne pourra jamais le faire. Espérons qu’au moins, on leur dira merci.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Vive-les-GAFA-internet-et-les-labos

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière