Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5135

par ,

A quand un président français qui dénonce l’étatisme ?
La chronique de Nicolas Lecaussin pour l’Opinion

« Nos dirigeants devraient enfin comprendre que ce qu’il faudrait vraiment dénoncer, ce n’est pas le capitalisme ultralibéral mais l’étatisme français, ce fameux Etat providence, ce modèle social que tout le monde nous envierait et que personne ne veut copier »

Lors de ses vœux télévisés, Emmanuel Macron a dénoncé le « capitalisme ultralibéral et financier, trop souvent guidé par le court-terme et l’avidité de quelques-uns ». En utilisant une nouvelle fois l’adjectif « ultralibéral » – déjà appliqué à l’Europe début novembre – il ne fait que perpétuer une tradition anti-libérale bien ancrée chez les Présidents français, de gauche ou de droite. Quant au « court-termisme et à l’avidité de quelques-uns », il n’y a rien de nouveau non plus. En mars 2009, Nicolas Sarkozy critiquait le « capitalisme financier et le bonus des patrons » ; François Hollande ...

... Retrouvez cet article sur le site de l’Opinion

Partager cet article :

Autres lectures ...

Etat et SNCF : l’hubris du pouvoir

Pourquoi vouloir sauver l’usine Ford de Blanquefort ?


« Notre administration est la fille du gouvernement de Vichy »

Discours du Trône : vers un Etat providence du XXIème siècle



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies