Accueil » Zone apaisée : la Ville de Paris persiste dans la privation des libertés

Zone apaisée : la Ville de Paris persiste dans la privation des libertés

par Adélaïde Motte

La mairie de Paris poursuit son grand objectif : évincer l’automobile de la capitale, alors que 50% de l’espace est aujourd’hui réservé à la voiture. Une “zone apaisée”, ou zone à trafic limité, devrait s’étendre donc entre le boulevard de Saint-Denis et le boulevard Saint Germain.

Cette zone « apaisera » le trafic en son sein, puisque seules quelques personnes pourront s’y déplacer en voiture : celles qui y habitent, qui y travaillent ou y livrent, celles qui se rendent chez le médecin, dans un commerce ou un établissement culturel, celles qui vont chez des amis. Reste à savoir comment la ville déterminera si les usagers entrent ou non dans l’une de ces catégories, et si vraiment les policiers municipaux n’ont rien d’autre à faire.

En revanche, à la limite intérieure de la zone, l’apaisement sera moins évident, car les contrôles auront lieu à la sortie. Les bouchons ainsi créés mettront les cyclistes en danger, assourdiront les piétons et agaceront les automobilistes, pour un tiercé perdant. Dans le reste de Paris, comme la “zone apaisée” ne pourra pas être traversée, les rues seront deux fois plus engorgées, et certains trajets deux fois plus longs. Néanmoins, que les personnalités politiques et médiatiques se rassurent : les taxis et transports avec chauffeurs ne seront pas concernés par l’interdiction.

La “zone apaisée” rendra donc Paris encore plus invivable, permettant à la mairie de justifier son élargissement jusqu’à l’interdiction totale de la voiture dans l’ensemble de la capitale. Le projet en est pour le moment à l’étude d’impact, qui permettra de montrer combien il sera bon pour l’environnement. En septembre, une enquête publique permettra aux Parisiens, aux Franciliens et autres usagers de Paris de donner leur avis sur cette zone. Espérons qu’ils ne se laisseront pas engourdir par la promesse d’un Paris plus vert et qu’ils rejetteront la perspective des insupportables bouchons dont cette zone sera seule responsable.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

JR 3 mars 2022 - 9:23

Bonjour, que Hildalgo se rassure, nous ne mettrons plus les pieds à Paris. A titre professionnelle (industriel de 600 p) nous commençons par rencontrer nos clients nationaux hors de la capitale et ça se passe bien mieux qu’avant (confort, facilité, coût, ébergement, accès, convivialité), avec bien moins de stress, il en est de même pour les salons régionaux qui reprennent de l’intérêt. La France n’est pas Paris et Paris n’est la France. Hitldalgo restera seule dans son nid d’Aigle et bien lui en fasse et nous n’aurons plus qu’à l’enfermer. Libérons Paris, libérons la France. Merci.

Répondre
Henri Romeuf 3 mars 2022 - 3:16

Bien vu.

Répondre
François Audouze 3 mars 2022 - 9:24

Hidalgo va faire de Paris la Cité Interdite.
Personne ne viendra aux Jeux Olympiques de 2024, car il sera impossible de se déplacer d’un site à l’autre.
Hidalgo ne connait que le répressif et le punitif. Elle a ruiné Paris et fera mourir tous les commerces.
Fini le tourisme.

Répondre
JR 3 mars 2022 - 2:35

Bonjour François, je me rendais une quinzaine de fois à Paris par an par séjour de 2 à 3 jours. Ajoutons à cela mes collaborateurs cela fait une soixantaine de nuitée. J’ai décidé de ne plus y mettre les pieds, et vous savez quoi, c’est possible, il y a mille endroits ou cela se passe bien mieux. Ajoutez à cela la nouvelle loi liberticide sur les vols intérieurs et au revoir HitlHidalgo !

Répondre
Verdun 3 mars 2022 - 12:48

No more comment. Il faudrait rebaptiser cette ville Pouris.

Bien à vous

Répondre
JR 3 mars 2022 - 2:04

Bonjour, Hitlhidalgo et les gauchistes éscrolo-décadents comme le prouve J.P. Chevènement, qui rallie un Macron qui n’aime pas la France. Macron n’a eu cesse de nuire depuis qu’il a été secrétaire général adjoint à l’Élysée, puis ministre de la « déséconomie » sous Hollande et depuis 5 ans comme Président à la place de François Fillion. La cohorte des traîtres aux Français et à la France s’allonge. Tout comme J.P. Raffarin (Davosien), J.P Chevènement a annoncé soutenir E. Macron… Cela signifie bien que Macron est gaucho-éscrolo-socialo compatible. Charles au secours ! Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 4 mars 2022 - 9:02

Bravo JR, en parfait accord. Les Parisiens ont reconduit cette pétasse ?? et je suis sidéré par le niveau de c….. des Parisiens ???

Répondre

Laissez un commentaire