Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Une grave pénurie de logements menace l’Ile-de-France : 55% du parc locatif privé ne pourra plus être loué !

Une grave pénurie de logements menace l’Ile-de-France : 55% du parc locatif privé ne pourra plus être loué !

par
116 vues

L’IREF avait alerté début 2021 sur le risque que la « chasse aux passoires thermiques », engagée par le gouvernement, entraîne la disparition de 30% du parc locatif privé ! En Ile-de-France, cela pourrait être bien plus.

En effet, avec la loi Climat et résilience, les logements les plus énergivores ne pourront plus être loués à partir du 1er janvier 2023. En 2025, ce sont les logements de classe énergétique G qui se verront interdits à la location, puis les F et les E en 2028 et 2034. Or, selon une étude menée par l’INSEE et l’Institut Paris Région, environ la moitié des logements d’Ile-de-France sont menacés par la loi contre les « passoires thermiques ». Selon des données de 2018, 45% des résidences principales d’Ile-de-France étaient classées E, F et G ; ce sont 55% pour les logements locatifs privés et 48% pour les logements occupés par leur propriétaire.

Ce gouvernement a l’art de fabriquer de la pénurie. La France est déjà frappée par un manque de logements qui ne fait que croître : il manquerait 400 000 logements en France ! Les réglementations actuelles empêchent d’en construire plus. Imposer des rénovations, dans des délais aussi courts, à des propriétaires qui n’ont pas forcément les moyens de faire du neuf avec du vieux, risque d’entraîner un retrait massif du nombre de biens à la location.

Plutôt que de contraindre les propriétaires, le Gouvernement devrait libérer le secteur de la construction pour permettre un accroissement du parc locatif à l’isolation optimale. Au marché ensuite de faire le reste.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 15 octobre 2022 - 6:27

Bonne alerte Aymeric. Il y eut la loi de « 48 » (toujours pas abrogée) qui mis à mal l’immobilier jusqu’à ce que les « loyers libres » apparaissent. Depuis l’immobilier se portait bien. Arrive l’effroi, l’ère socialiste avec la loi « Quillot » qui produit un ralentissement de l’activité (fin des promoteurs privés en milieu rural). Le marché s’adapte et tient bon. Puis arrive la folie de la loi « Duflot » à laquelle s’ajoutent les nouvelles dispositions étatiques contraignantes que nous connaissons. A cela vous ajoutez encore les carences de la justice en cas de conflit et un déni de propriété marqué et vous aurez le résultat qui ne se fera pas attendre. Le projet de l’Etat est de supprimer la propriété privée et de contrôler l’ensemble de la population à TOUS les niveaux. Si les populations ne réagissent pas, s’en est fini de LA LIBERTE d’ici 20 ans !!! Et ce tableau ainsi dressé n’est pas noir, c’est le programme exact de tous les partis politiques actuels sauf, peut-être, debout la France et Reconquête. Qu’on se le dise.

Répondre
GNA46 15 octobre 2022 - 8:59

Ceci fera la part belle aux « squatters » qui vont avoir le champ libre pour investir de beaux appartements libres…
Merci qui ?… merci les « petits hommes verts » de l’écologie qui nous écrasent de normes de plus en plus extravagantes qui nous priveront de tout droit de vivre normalement et correctement.

Répondre

Laissez un commentaire