Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Chute du marché du neuf : les constructeurs immobiliers demandent un bouclier logement

Chute du marché du neuf : les constructeurs immobiliers demandent un bouclier logement

par
808 vues

Le pôle habitat de la FFB (Fédération française du bâtiment) a révélé les chiffres catastrophiques de la construction de logements pour 2022 : il y a eu 70 000 constructions de logements de moins que l’an dernier, ce alors que la population française a augmenté de 217 000 habitants. Tous les secteurs sont touchés à des degrés différents, qu’il s’agisse des maisons neuves (-31,3 %), des logements individuels groupés (-21,2 %) ou des logements collectifs (-14,1 %).

Non seulement, l’inflation a renchéri les taux d’intérêts des prêts immobiliers, décourageant les primo-accédants potentiels à l’achat d’un logement, mais les prix du foncier et des matériaux de construction ont, eux aussi, très largement progressé.

En entravant l’augmentation des prix du loyers à 3,5 %, le gouvernement a accompagné la démarche des grandes villes, Paris, Lyon, Bordeaux, qui ont augmenté leur taux de taxe foncière (en plus des bases) dans un secteur déjà surtaxé. Avant la crise, l’imposition totale du foncier représentait d’ailleurs déjà 3,2% du PIB contre seulement 0,4% en Allemagne.

Assez logiquement, le logement prend de plus en plus d’importance dans le budget des ménages, atteignant le chiffre de 28 %, contre 20 % en 1990.

Mais au lieu de réclamer une baisse de taxes pour fluidifier le marché, les professionnels du secteur demandent à présent leur propre bouclier, avec notamment l’élargissement des prêts à taux zéro ou des dispositifs d’exonération Pinel et de nouveaux crédits d’impôts.

En somme il s’agit de continuer à fausser le marché mais dans un sens différent que celui observé précédemment. Cette vision borgne de la réalité a déjà conduit à une baisse progressive du pouvoir d’achat des Français, lequel mériterait sans doute qu’on s’y intéresse à long terme et non uniquement par le biais de mesures d’urgence aggravant la situation.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

Grignon 25 février 2023 - 6:52

Il y a plusieurs problèmes qui génèrent cette situation depuis au moins 20 ans:
– des règles d urbanisme qui changent en permanence
– des règles d urbanisme toujours plus complexes et restrictives
– des coûts de constructions qui augmentent du seul fait des nouvelles réglementations soit disantes écolo. Qui elles seules ont fait augmenter de coût de constructions au m2 d au moins 40% . Qui les payent? l acheteur
– la conjoncture dès matières entrant dans la contruction qui subi des hausses spectaculaires et souvent injustifiées
– le mât
– le matracage fiscale de l état et des collectivités locales qui augmente sans cesse
– la hausse des taux d intérêts.
Tout cela s accumule et donne les résultats qui sont publiés
Il faut ajouter l imbécilité de l état qui avec la modification du calcul dès diagnostics énergétique a réussi l exploit , en pleine crie du logement, à sortir du marché au moins 2 millions de logement les qualifiant de passoire énergétique ( alors qu au 31 déc 2022 ces mêlés logement pouvaient recevoir des occupant)
On est gouverner par des incompétents dangereux car ils sont en train de ruiner dès propriétaires tirant revenus de logements qui au 31 déc 2021 étaient sans problème destiné s à la location

Répondre
JR 26 février 2023 - 9:57

Bonjour, ce secteur sera aussi sous perfusion, ce qui démontre que la France est un pays communiste avec tout son cortège de subventions, de taxes, & d’impôts. Ajoutez à cela une bonne dose d’idéologie verte (comprendre commnuno-naziste) et le prix de l’immobilier s’envole. Il est clair que tout est fait, comme le préconise Klaus Schwab, pour que plus rien ne vous appartienne, donc ce sera de plus en plus difficile pour les jeunes de devenir propriétaire. Wargon est le parfait exemplaire de cette caste mondialo-décliniste, en prônant l’entassement dans des cages à lapin, plutôt que que dans des maisons à la campagne. Ces Macronistes associés aux pseudos verts terroristes (hystéro-climatique) ont une lourde responsabilité dans le déclin de la France (ex 3 ème puissance mondiale) et le déclassement des Français.
Jamais notre pays n’aura été entre si mauvaises mains. Il est urgent de reprendre notre souveraineté et d’interdire les partis d’extrêmes gauches, dont les écologistes en premier lieu. L’essor de la France et le bien être des Français en dépend. Libérons la France. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 26 février 2023 - 10:39

Le premier mal en France sont les lois dufflot et quilliot (pas de majuscules pour ces raclures). Si le locatif était porteur, les promoteurs privés ne demanderaient rien. Mais ne sont-ils pas socialistes ces mendiants qui réclament sans cesse des fonds d’Etat au lieu de combattre les inepties du dit Etat ?

Répondre