Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Seulement 31 % des Français sont favorables à l’achat d’un véhicule électrique

Seulement 31 % des Français sont favorables à l’achat d’un véhicule électrique

par
694 vues

L’observatoire des mobilités Sixt, en collaboration avec l’IFOP, a récemment publié une étude riche d’enseignements sur la vision que peuvent avoir les Français des véhicules électriques.

La voiture individuelle demeure le moyen de déplacement quotidien le plus plébiscité par nos compatriotes (66 %), très loin devant la marche à pied (16 %), les transports en commun (10 %) et le vélo (4 %), et ce malgré les rabâchages fréquents du monde médiatique et politique sur cette question.

Au vu de ces résultats et des 72 % de sondés qui déclarent être dépendants de leur automobile, l’enjeu de ce mode de déplacement demeure crucial, d’autant plus que de nombreuses villes, comme Paris, vont progressivement instaurer des ZFE (zones de faibles émissions) pour en interdire l’accès aux véhicules les plus polluants.

L’automobile est non seulement associée à des items pratiques comme le gain de temps et le manque de modes de transport alternatifs pour 55 et 42 % des sondés, mais aussi à des valeurs comme la liberté pour 52 % d’entre eux.

La perception des voitures électriques demeure, quant à elle, assez négative, et même en chute libre puisque seuls 31 % des Français sont favorables à l’achat d’un tel type de véhicule, contre 49 % en 2010. Et ce sont même 42 % des personnes interrogées qui vont jusqu’à déclarer qu’il s’agit d’une mauvaise solution pour lutter contre le réchauffement climatique.

Sachant que le prix d’une voiture électrique oscille entre 20 000 et 90 000€, celle-ci demeure largement inaccessible aux classes moyennes et laborieuses, lesquelles subiront de plein fouet les conséquences de l’interdiction des véhicules thermiques en 2035.

C’est donc la politique verticale des élites qui menace la liberté d’une majorité de la population, le meilleur facilitateur de l’utilisation des voitures électrique demeurant finalement Elon Musk avec ses travaux visant à développer un moteur bon marché et sans terre rare.

Vous pouvez aussi aimer

14 commentaires

Laurent46 14 avril 2023 - 5:27

On n’a pas encore vu tous les problèmes et les coûts de cette folie avec les voitures électriques parce quelques sinistres gratte papier et idiots ne sont plus capables de prendre le temps nécessaire pour régler tous les problèmes.
Et avant tout cette pourriture qui se vautre dans des véhicules avec chauffer et autres boys pour les laver et les entretenir régulièrement sans oublier que les dépenses pour cette catégorie d’escrocs n’ont que peu d’importances l’argent ne sort pas de leurs poches.

Répondre
Roven 14 avril 2023 - 5:45

Quel avenir pour la voiture électrique ?
Elle sera de plus en plus difficile à produire, en raison de la pénurie des métaux nécessaires aux batteries.
Cette rareté fera qu’elle sera de plus en plus chère.
Son autonomie étant limitée, il faut s’arrêter pour la recharger si vous sortez de votre rayon local.
Cet arrêt risque de nécessiter une chambre d’hôtel si les prises, qui sont rares, sont occupées (le gouvernement ferait mieux de favoriser une infrastructure de recharge plutôt que des aides à l’achat).
Le coût d’utilisation va considérablement augmenter car le prix de l’électricité va croître.
Le seul intérêt est sans doute le peu de travail de révision annuel, encore que la fiabilité des voitures thermiques rend cette étape de moins en moins contraignante.
Les adeptes de la voiture électrique déchanteront sans doute progressivement du fait de la progression à venir des coûts d’achat et d’utilisation.

Répondre
Astérix 14 avril 2023 - 7:48

C’est encore 31 % de trop ! L’on s’apercevra trop tard de l’imbécilité de la voiture électrique lorsque l’on regardera en face de la conception à la fin de vie du véhicule électrique !? Mais il est de bon ton d’écouter ces crétins de verts dont le coefficient intellectuel est celui d’une huitre ! trop tard, la France ne s’en relèvera pas !

Répondre
Philippe 14 avril 2023 - 8:43

Oui on n’a d’ailleurs jamais vu un politicien créer de la valeur ou de la richesse et quant à la voiture électrique c’est un échec et tout ça se finira en révolution et en guerre mondiale comme d’habitude

Répondre
JR 14 avril 2023 - 6:00

Bonjour Philippe, ils sont en train de transformer des honorables citoyens contribuables agneaux en loup, ce sont des irresponsables. A ce stade, je considère que la France n’a plus de gouvernement, pire, des saboteurs sont au pouvoir et il faut les y déloger coute que coute. De nombreux rapports démontrent l’absurdité de l’interdiction des moteurs thermiques, motorisations pourtant arrivés à un haut degré de sophistication: https://www.climato-realistes.fr/linterdiction-vehicule-thermique-en-2040/. Christian Gérondeau a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet: https://www.climato-realistes.fr/la-voiture-electrique-et-autres-folies-vert/
En espérant voir un retentissant Nuremberg de l’escroquerie carbo-climatique en bande organisée. Résistons, l’heure est grave, l’ennemi est dans nos rangs et il occupe notre pays. Bien à vous

Répondre
GHUS 14 avril 2023 - 9:26

En France, ou c’est noir ou c’est blanc. Aucune nuance dans les analyses, les commentaires, les conclusions. Donc pour les véhicules, nos bien-pensants ont décidé que les véhicules étaient soit à moteur thermique, soit à moteur électrique, écartant en toute conscience l’existence du moteur hybride, celui d’origine càd non rechargeable. Alors qu’il offre un excellent compromis entre autonomie pour la conduite en dehors des villes et les longues distances et conduite électrique en milieu urbain.

Répondre
JR 14 avril 2023 - 5:49

Bonjour, depuis quand le politique décide d’une technologie à imposer aux contribuables théoriquement libre ? Cette façon de procéder est digne d’un état totalitaire, même Hollande n’a pas osé inventer un malus jusqu’à 50 000 € , c’est soit une spoliation, soit un ticket qui interdit de fait l’achat d’un véhicule thermique. https://climatetverite.net/2023/03/15/pour-sauver-lautomobile-europeenne-on-passe-de-charybde-en-scylla/ . La Macronie et l’UE décident de ce que l’on doit manger et avec quoi nous devons nous déplacer, c’est devenu insupportable, ce truc là va craquer. Les ZFE (Zone de Forte Exclusion) seront le terreau du prochain grand mouvement citoyen. A qui profite le dézingage en règle de tout se marche encore en Europe, à la Chine ! Nos politiciens corrompus ou idéologue devront répondre de ce massacre. Merci. Bien à vous

Répondre
Farid 15 avril 2023 - 10:10

La voiture électrique consomme même à l’arrêt. Pas seulement comme pour l’horloge de votre vieille voiture, mais pour la climatisation et la surveillance de la batterie.
D’autre part, pour éviter tout risque d’emballement thermique, au moindre choc accidentel, la batterie est réformée. Il parait que les primes d’assurances s’envolent

Répondre
JR 16 avril 2023 - 8:42

Bonjour, si la prime d’assurance s’envole, tant mieux, cela dissuadera les consommateurs d’acheter des véhicules Macro-électriques subventionnés par le contribuables que l’on oublie trop souvent de citer. Sauf qu’un jour le législateur occupant, d’obédience escrolo-gaucho-macroniste pourrait bien voter une loi de report de la prime sur le véhicule thermique. Rappelez-vous, « les cons cela osent tout ». N’oublions pas que nous avons à faire à un état gangréné par l’idéologie, par conséquent il devient voyou, ceci en attendant patiemment la libération de la France avec son corollaire indispensable, sa réindustrialisation. Merci. Bien à vous

Répondre
PhB 15 avril 2023 - 10:47

Encore une fois d’accord avec Ghus
Ces imbéciles qui nous gouvernent sont incapables de faire la part des choses.
Mais ceci est un réflexe de « Fonctionnaire », dans mon entourage, c’est pareils, impossible de discuter avec eux.
Ce genre de véhicule peut rendre de bons services pour les petits déplacements en zone urbaine, où l’accumulation des véhicule thermique est nuisance.
Ce se limite à àa. Pour le reste, comme disait un collègue plein de bon sens: On ne peut pas Niquer la Physique. Donc côté énergie transportée, temps de charge, etc….ça ne remplacera pas les carburants traditionnel.
Côté sécurité, le Lithium est assez instable à haute température, au-delà de 68°C, il peut
s’enflammer spontanément et ce genre de condition est vite présente dans un véhicule .Le feu une fois allumé, difficile de l’éteindre. Bref une technologie à ne pas généraliser en haute puissance.
PhB

Répondre
JR 16 avril 2023 - 8:51

Bonjour, vous avez raison, nous ne demandons pas l’interdiction du véhicule électrique, nous demandons le libre choix du contribuable consommateur. Notre pays est hélas occupé par un ennemi de l’intérieur. Il va falloir le libérer afin qu’il reprenne sa place et surtout éviter qu’il ne disparaisse. La Macronie aux ordres, est juste bonne à imposer des mesures dignes de la cour d’une école primaire avec les 80 km/ h Philippe, les taxes carburants Philippe, les radars Philippe, les malus jusqu’à 50 000 €, les malus sur les véhicule utilitaires pick-up, les ZFE (Zone de Forte Exclusion), le sabotage méticuleusement organisé de notre filaire nucléaire, l’abandon des recherches et de l’exploitation pétrolière, à part cela, c’est le vide sidéral pour réindustrialiser notre pays. Ce sont des nuls, irresponsables, qui devront répondre de leurs nuisances, et ce, au profit de puissances étrangères. Merci. Bien à vous

Répondre
Albatros 18 avril 2023 - 2:45

31% c’est déjà beaucoup trop !

Répondre
Albatros 18 avril 2023 - 2:52

Il faut toujours rappeler que les ZFE sont en fait des Zones à Forte Exclusion. Merci de répandre la véritable signification de cet acronyme qui concrétise la volonté des écologistes qui veulent mettre en place un éco-fascisme doucereux en assignant les gens à résidence et en réduisant leur liberté de circuler.
Certain député tendance Edouard Philippe (Horizon -bouché-), hypnotisé ou abruti par les Canfin, Jancovici et consorts (quelles références mes aïeux !) nous proposent sans ciller un contrôle des déplacements en ville avec des quotas de nombre de passages dans lesdites ZFE pour les miséreux qui auraient l’outrecuidance de continuer d’utiliser des véhicules anciens.
Car, rappelons le, les vignettes Crit’Air ne sont absolument pas basées sur les émissions. Elles sont basées sur l’année de mise en circulation !
Il faut absolument nous réveiller et lutter contre ces nouveaux éco-fachos !

Répondre
Albatros 18 avril 2023 - 2:58

Ce député nous propose, et non nous proposent.
Il s’agit du député Bruno MILLIENNE

Répondre

Laissez un commentaire