Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Véhicules électriques : quand les constructeurs sont victimes de mauvaises politiques

Véhicules électriques : quand les constructeurs sont victimes de mauvaises politiques

par
1 168 vues

Lordstown Motors est une startup américaine créée en 2018, spécialisée dans les moteurs et les véhicules électriques. Elle a bénéficié, de la part de l’administration Trump et de celle de Biden, de nombreuses aides directes et indirectes ainsi que de facilités pour lever des fonds. En septembre 2020, le président Trump s’est fait prendre en photo par les journalistes devant une voiture électrique fabriquée par cette société. Il en a vanté les « qualités exceptionnelles » et la réussite des ventes. En réalité, Lordstown n’avait rien vendu du tout, mais cette publicité a attiré l’attention du public et la valeur de son action a grimpé. Rebondissement en janvier 2021 : l’essai d’un prototype de pick-up connaît des échecs successifs, l’aura de Lordstown dégringole, l’action chute en flèche, de 26 dollars à 40 cents. La nouvelle administration Biden intervient et réussit à convaincre des investisseurs, environ 200 millions de dollars sont ainsi rapidement injectés. La société est renflouée mais artificiellement maintenue en vie car, fin février 2023, elle n’aura fabriqué que… 31 véhicules.

Un autre constructeur automobile, le très célèbre Ford, vient de publier ses résultats financiers. On apprend qu’il a perdu plus de 60 000 dollars par véhicule électrique vendu au premier trimestre 2023, tandis que son activité de véhicules à combustion, Ford Blue, a réalisé un bénéfice avant impôts de 3 715 dollars par véhicule. Et que Ford Pro a généré 4 053 dollars par véhicule utilitaire. Ford vend environ 50 000 dollars un véhicule électrique… qui lui revient à 110 000 dollars ! S’il ne fabriquait que cela, il ferait faillite en seulement quelques mois.

En voulant encourager la fabrication de véhicules électriques, les politiques prennent des dizaines de milliards dans la poche des contribuables. En attendant que les chercheurs inventent des batteries rapidement rechargeables, pas chères et durables, on dépense à tout va pour que les consommateurs achètent des voitures électriques. Qui pour le moment ne semblent pas enthousiastes. Même les Allemands rechignent !

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

JR 4 mai 2023 - 8:43

Bonjour, c’est parfait, que cela continue. A quand un Nuremberg pour les escrocs et les néo-religieux carbo-climatiques ? Merci

Répondre
JR 4 mai 2023 - 8:46

Bonjour, il est grand temps de stopper cette absurdité 100 % électrique, qui rappelons-le est la conséquence d’une gigantesque désinformation organisée par les mondialistes : https://www.climato-realistes.fr/christian-gerondeau-chez-france-soir/ Merci. Cordialement

Répondre
nanard 5 mai 2023 - 7:50

Il y a une discipline, qui s’appelle « physique », avec ses lois diverses, qui sont démontrées, validées. Pourtant les politiques, par ignorance, parfois ou par démagogie, souvent, transgressent ces lois et « inventent » des pensées, concepts ou des objets fictifs pour satisfaire des idéologies, des modes ou leur carrières…. C’est particulièrement vrai dans le domaine de la thermodynamique, ou le concept de « renouvelable » n’existe pas…. en « oubliant » les notions de rendements, par exemple, on arrive à vouloir « ressusciter » la voiture électrique, qui a existé avant le thermique. Le pire est à venir avec l’hydrogène (peu importe la couleur définie…) Les curieux iront voir les enthalpies de formation, combustion, etc toutes les données de base et ne pourront que constater que les rendements sont faibles, (très faibles), ce explique que cet élément découvert avant 1800, (ère industrielle) n’a jamais été utilisé comme « énergie ». (sauf dans des applications isolées spécifiques). Alors bien évidement l’obstination à vouloir « verdir » les énergies nous coûtera très cher……

Répondre
Thoma 5 mai 2023 - 8:43

Le seul commentaire que je peux faire est « bravo et félicitations à tous les imbéciles qui suivent ce mouvement de la bêtise humaine »

Répondre
Astérix 5 mai 2023 - 1:54

Parfait THOMA, En plein accord !

Répondre
Christine 5 mai 2023 - 9:24

En attendant, c’est toujours le con-tribuable qui finance cette gigantesque gabegie

Répondre
Astérix 7 mai 2023 - 8:43

Mais bien sur CHRISTINE puisque les Français votent socialoverdocommuniste !

Répondre

Laissez un commentaire