Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Selon une étude indépendante, le marché de l’immobilier locatif est en passe de se gripper

Selon une étude indépendante, le marché de l’immobilier locatif est en passe de se gripper

par
830 vues

En début de semaine, un organisme indépendant, l’observatoire Clameur, a publié ses derniers chiffres sur le marché de l’immobilier locatif, lesquels sont pour le moins inquiétants quant à l’état de santé de ce secteur vital à l’économie de notre pays, et qui a des conséquences directes sur le pouvoir d’achat des Français.

Les prix des logements ont bondi de 30% en cinq ans, l’augmentation des loyers ayant plafonné, pendant la même période, à 7 %, soit 3,5 points de moins que l’inflation. Si l’accession à la propriété a pu légèrement tirer à la baisse les loyers dans certaines villes (en banlieue parisienne notamment), elle reste toutefois relative et l’on peut constater une érosion constante des rendements locatifs qui diminuent de 5,8 à 5 %, durant la même période.

De l’autre côté, le marché de la construction et l’accession à la propriété sont en train de se bloquer (comme nous le révélions le mois dernier), la durée des baux s’allongent et la mobilité géographique est freinée.

Sachant que la fiscalité de l’immobilier est largement plus importante en France que chez nos voisins européens, que l’augmentation des prix des loyers a été plafonnée à 3,5 % – alors que, selon les prévisions de la Banque de France, l’inflation devrait atteindre 5,4 % cette année -, et que le marché du logement neuf se porte extrêmement mal, il est à craindre que le taux de rendement locatif continue de baisser, ce qui entrainerait la totalité du secteur dans un cercle vicieux de désincitation à l’investissement.

Il faut d’ailleurs ajouter à ce tableau assez sombre l’augmentation des bases et du taux de la taxe foncière, qui vient encore rogner un peu plus les profits locatifs des propriétaires.

Or, l’immobilier demeurant l’un des piliers essentiels de toute économie développée, une telle situation pourrait tirer la croissance vers le bas à long terme. La seule solution serait donc de supprimer le bouclier sur les loyers et de libérer les relations entre locataires et propriétaires

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Astérix 24 mars 2023 - 8:30

Il ne peut en être autrement ! C’est le crash assuré. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il suffit de regarder le nombre de normes, de taxes, de taxes sur les taxes qui s’abattent sur l’immobilier… et j’en passe. Chaque jour, vous avez 7 millions de fonctionnaires qui pondent des normes imbéciles sur la façon dont il faut se chauffer, comment interdirent les chaudières au gaz, consommer de l’électricité, du gaz etc… ILS COMMENCENT TOUS A NOUS FAIRE CH…. ! DEHORS TOUS CES CRÉTINS ! Dehors cette Europe technocratique et imbécile qui en rajoute ????

Répondre
JR 24 mars 2023 - 11:37

Bonjour, totalement en phase avec Astérix. J’ai mis longtemps à comprendre que dans notre pays « il ne faut surtout rien faire », mais il est trop tard… Les ayatollahs verdâtres de tous poils vont finir par tuer le peu qu’il reste, l’automobile vit ses dernières heures. Merci

Répondre
Broussard 25 mars 2023 - 5:25

Tout à fait d’accord avec Astérix ;
moi : Obélix

Répondre
LYBD 26 mars 2023 - 5:53

La France est l’un des pays les plus visité au monde. Pour ses paysages, sa douceur de vie. Pourquoi les acteurs de la fonction publique passent leur temps à tout réguler, tout freiner et à tout contrarier.
Pompidou l’avait bien dit en parlant de nos fonctionnaires: »cesser d’emmerder les français » !!!
Nos politiques passent leur temps à comparer nos ratios à ceux des pays étrangers. Comme pour se rassurer!!!!

Répondre
Martinage 26 mars 2023 - 10:35

Ne rien entreprendre , ne pas employer, ne rien louer ne rien gagner . Bonsoir

Répondre

Laissez un commentaire