Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les propriétaires sont écrasés par les taxes foncières : + 26.3 % en dix ans

Les propriétaires sont écrasés par les taxes foncières : + 26.3 % en dix ans

par
1 117 vues

Dans une récente étude, l’IREF a montré, nombreux chiffres à l’appui, que la fiscalité qui accable le propriétaire est très lourde, plus lourde même que celle qui frappe d’autres formes de patrimoines et de revenus. Le propriétaire croule littéralement sous les taxes, les impôts et les réglementations. Les chiffres de la dernière enquête de l’Observatoire national des taxes foncières publiés par la revue de l’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière), 25 millions de propriétaires, confirment nos conclusions. Entre 2012 et 2022, les propriétaires ont payé en moyenne 26,3 % de plus. Cette hausse est quasiment quatre fois supérieure à l’augmentation des loyers (+ 6,7 % en dix ans). Rien qu’entre 2022 et 2023, selon les avis d’imposition de ses adhérents (aucune publication officielle ne récapitule les taux de l’année en cours), la taxe foncière a progressé de 9,3 % dans les 200 villes les plus peuplées de France ! Certaines ont été particulièrement gâtées : Paris + 60,8 %, Meudon + 44,0 %, Grenoble + 32,9 %, Franconville + 30.3 %, Troyes + 22.5 %, Metz + 21.4 %.

C’est surtout la majoration de 14 % des valeurs locatives (sur lesquelles s’appliquent les taux) qui est à l’origine de cette flambée entre 2012 et 2022. Ce qui explique aussi pourquoi, même dans les communes où aucun taux n’a été relevé, les propriétaires payent 14 % de plus qu’il y a dix ans. Lorsque le président Macron a annoncé la suppression de la taxe d’habitation, l’IREF avait immédiatement réagi : il était clair que désormais, pour maintenir à peu près leur budget, les collectivités ne pourraient plus compter que sur la taxe foncière. C’est-à-dire sur… les propriétaires.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

maxens 11 novembre 2023 - 10:28

avec un président qui méprise la propriété, tous ses disciples se mettent au pas….

Répondre