Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Mayotte : le maire de Mamoudzou demande la suppression du droit du sol

Mayotte : le maire de Mamoudzou demande la suppression du droit du sol

par
610 vues

Le maire (LR) de Mamoudzou, Ambdilwahédou Soumaïla, a réclamé la suppression du droit du sol à Mayotte pour endiguer l’afflux considérable de clandestins comoriens qui viennent y chercher de meilleures conditions de vie.

L’immigration de peuplement a, en effet, atteint son paroxysme : si tant est que les statistiques soient fiables et que le vrai chiffre ne soit pas supérieur, le taux d’étrangers a atteint 52% sur l’île, engendrant l’ire des Mahorais et nombre de mouvements violents.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est, pour sa part, contenté d’évoquer un vague « durcissement » du droit du sol et l’envoi de 12 policiers supplémentaires du RAID.

Selon le maire, l’insécurité à Mayotte est telle qu’elle bloque l’activité économique, freine l’installation de médecins et entrave la liberté d’aller et venir des citoyens.

L’idée de remettre en cause (ou plutôt de suspendre) le droit du sol avait déjà été évoquée par François Baroin, lorsqu’il était ministre des Outre-mer, mais ne s’est pas concrétisée depuis. Pourtant, la pompe aspirante de l’acquisition facile de la nationalité française et de généreux droits sociaux demeure la cause la plus importante de l’immigration illégale dans ce territoire de l’océan Indien.

Fallait-il donc conserver Mayotte en tant que territoire français (comme le souhaitaient les Mahorais) et en faire un département si c’était pour ne pas assurer effectivement et efficacement sa protection ? Il s’agit en tout cas d’une sévère faillite de l’Etat dans ses missions primaires, faillite dont personne ne semble prendre la mesure place Beauvau. Et ce qui vaut ici pour Mayotte vaut aussi pour l’ensemble des zones de non-droit qui ont fait florès sur notre territoire depuis bientôt quarante ans.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Daniel 1945 16 janvier 2023 - 9:11

Il faut rendre Mayotte aux Comores comme la RDA a été rendu à l’Allemagne.

Répondre
Obeguyx 16 janvier 2023 - 10:33

Les noirs seraient-ils racistes entre eux ??? Que nenni. Il s’agit de l’avant garde de ce qui va se passer en métropole. La Réunion qui était jusqu’à maintenant à peu près épargnée commence à subir les effets de la mollesse, pour ne pas dire la haute trahison, des divers et avariés gouvernants français. Je ne suis pas Zemmourien et plutôt Gaulliste (avec un grand « G ») et comprend tout le désarroi des populations hors métropole et proches du continent Africain. 2ème quinquennat d’un homme sans « couilles », narcissique, belliqueux et manipulateur (peut-être psychopathe dans le même registre qu’un certain Hitler) qui nous mène droit dans le mur avec un peuple ébahi qui attend son chèque de 100 balles pour croire finir son mois alors qu’un autre va y succéder, tout aussi pénible, mais sans chèque. La manipulation paie toujours au pays dit des « lumières » qui manifestement ne sont de moins en moins présentes à tous les étages de tous ceux qui nous gouvernent depuis près de 50 ans !!!

Répondre
CLEMENT 16 janvier 2023 - 10:54

Notre pays part en lambeaux… !!!

Répondre
Boisgontier 16 janvier 2023 - 12:21

Macron n’est pas le seul responsable, il en est « l’un des ». Le problème de ce genre de situation, c’est qu’elle conduit immanquablement vers la radicalisation. Mais, les partis en place préfèrent flatter leur électorat que de prendre les mesures ad hoc. Politiquement, c’est nettement plus rentable pour eux.

Répondre

Laissez un commentaire