Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’ensemble des soins dispensés aux étrangers en situation irrégulière a coûté 1,7 Mds€ en 2022

L’ensemble des soins dispensés aux étrangers en situation irrégulière a coûté 1,7 Mds€ en 2022

par
866 vues

En milieu de semaine, la députée (LR) Véronique Louwagie a publié un rapport sur les coûts des soins dispensés aux étrangers en situation irrégulière : un exercice auquel elle s’était déjà pliée en 2019, lui permettant de constater une progression (1,7 Mds€ au total) de l’ordre de 200 M€ pour les onze dispositifs étudiés.

Avec plus de 400 000 bénéficiaires, un chiffre en progression de plus de 20% en trois ans, l’aide médicale d’Etat (AME) – qui couvre les frais médicaux des étrangers présents sur le territoire national depuis plus de trois mois -, représente l’essentiel de la dépense à hauteur de 1,2 Mds€, le reste étant notamment constitué des soins dispensés à Mayotte, dans les centres de rétention administrative ou en détention, de la mission d’intérêt général dédiée à la précarité et de l’admission au séjour pour soins.

Sans surprise, l’appel d’air ainsi effectué devrait entrainer une inflation de la dépense publique dédiée dans les années à venir, ce qui avait motivé la Chambre haute à remplacer l’AME par une aide médicale d’urgence (AMU) dans le projet de loi avorté sur l’immigration.

L’AMU limitait la prise en charge médicale aux grossesses, aux hospitalisations urgentes, aux vaccinations règlementaires ainsi qu’aux examens de médecine préventive et représentait donc une réforme humaniste et pondérée.

D’une manière plus générale, c’est la structure même de l’Etat-providence français qui constitue un appel d’air à l’immigration illégale et mérite d’être réformé, une option que les formations situées à droite de l’échiquier politique, qui ont récemment développé leur positions sur la question, n’ont malheureusement pas retenue.

L’AME, en tant que telle, devrait constituer l’équivalent de le moitié du déficit de l’assurance maladie en 2026 (tel qu’évalué par le Sénat l’année dernière), un poids supplémentaire pour un système qui apparait de plus en plus financièrement insoutenable à long terme.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

Laurent46 27 mai 2023 - 5:08

Et tous les soins et médicaments remboursés à 100 % sans oublier que les chiffres sous sous évalués. Voilà pourquoi d’autre continuent à travailler !! pour ne plus être remboursé correctement. Et ces politique mafieux et cons à la fois s’étonnent encore de se faire agresser alors que ceux qui travaillent croulent sous taxes, contraintes et interdits alors que ceux venus d’ailleurs, les fainéants et les rentiers dont fait parti toute cette grosse mafia politique de la République, glandent tous frais payés ou mènent grand train de vie visible dans les moindres communes sur le dos de ceux qui font vivre le pays et pour combien de temps encore ?

Répondre
LYBD 27 mai 2023 - 6:16

L’ AME est bien un service public destiné à un public d’étranger. Soit!! Il s’agit bien d’une des incitations de la France à faire venir des immigrés plutôt que de leur apporter chez eux ces prestations. En venant chez nous cette population affaiblit son propre pays. Un comble!! Et en guise de remerciement, cela affaiblit le notre.
Cette immigration est de plus en plus combattu par une grande majorité des français. Nos derniers gouvernements ont laissé flotté cette profonde anomalie; mais à quel titre? Notre gouvernement agit contre nature. Il planque ces migrants dans toute la France pour cacher leur faiblesse. Allez, un peu de courage et de lucidité.

Répondre
Almaviva 27 mai 2023 - 9:17

Tant que les opinions de gauche seront majoritaires au niveau des pouvoirs publics, rien ne changera vraiment ! C’est pour cela qu’il faut un référendum sur l’immigration et ses conséquences afin de faire parler la majorité des français qui refuse cette politique !

Répondre
GNA46 27 mai 2023 - 4:01

« Appel d’air »… voici le mot lâché car c’est bien de ça dont il s’agit. Mais pourquoi en parle t’on, pourquoi en parlent’ ils sans que jamais ne soit prise la moindre résolution pour corriger ce problème ? Si l’on voulait détruire ce que le Monde entier nous envie depuis la création de la « Sécurité Sociale », on ne s’y prendrait pas autrement. Nous en sommes déjà arrivés à cette médecine à deux vitesses qui fait que pour être soigné, il suffit de montrer sa carte Vital, celle de sa mutuelle, ainsi que le chéquier, voire la CB. Mais si vous êtes dépositaires de la CMU AME où tout simplement étranger hors contrôle, alors pas de problème, bienvenu dans le Monde des bisounours accueillant…

Répondre