Accueil » L’Iran a utilisé les dossiers secrets de l’ONU pour échapper aux inspections

L’Iran a utilisé les dossiers secrets de l’ONU pour échapper aux inspections

par Nicolas Lecaussin

L’Iran a toujours nié travailler sur des armes nucléaires. Mais, selon une enquête du Wall Street Journal, des documents internes de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), obtenus par les services de renseignement iraniens, ont été envoyés à de hauts responsables de Téhéran. On découvre que l’Iran a obtenu l’accès aux rapports secrets de l’agence atomique de l’ONU il y a près de deux décennies et les a fait circuler parmi ses experts afin qu’ils les falsifient, le but étant de dissimuler leurs travaux sur les armes nucléaires.

Les dossiers de l’Agence internationale de l’énergie atomique et les documents iraniens en langue persane qui les accompagnent révèlent certaines des tactiques utilisées par Téhéran avec l’agence, qui est chargée de surveiller le respect des traités de non-prolifération et de l’accord nucléaire de 2015. L’enquête montre que l’Iran savait que l’AIEA surveillait par satellite ses installations et qu’elle avait dressé une liste des activités suspectes, des laboratoires et autres sociétés susceptibles d’effectuer en cachette des travaux sur la fabrication d’armes nucléaires. Les Iraniens ont ainsi pu se préparer aux investigations de l’ONU et tromper ses experts.

Il s’agit là un coup dur porté à ceux qui, comme le président Biden, sont pour une « détente » avec l’Iran et pour la levée des sanctions internationales contre ce pays. C’est aussi la preuve que ceux qui n’ont jamais fait confiance au régime de Téhéran ont raison.

You may also like

1 commenter

RAMOND 26 mai 2022 - 9:24

Et comment ont- ils espionné l’AIEA? Avec des femmes séduisantes qui entrent en relation avec des  » fonctionnaires « de l’agence, et de faux stagiaires.Meme stratégie que l’espionnage industriel.Et ça marche!

Répondre

Laissez un commentaire