Accueil » Les syndicats de la RATP veulent-ils des primes de présentéisme et de matchs ?

Les syndicats de la RATP veulent-ils des primes de présentéisme et de matchs ?

par Adélaïde Motte

BFMTV donnait mardi 31 mai la parole à Arole Lamasse, secrétaire général d’UNSA-RATP, qui a annoncé “des cadeaux” pour le match France-Danemark de la Ligue des nations vendredi prochain 3 juin au Stade de France, à Saint-Denis. Autrement dit, la RATP, déjà à l’origine de certains dysfonctionnements lors de la Ligue des Champions samedi 28 mai, s’apprête à récidiver. La RATP gère le RER B jusqu’à la gare du Nord à sa façon : pour ses agents, pas pour les voyageurs.  Elle considère que la grève de samedi est une “réussite” qui montre la vraie force des puissances syndicales. Les grévistes profitent donc de jours où l’on a particulièrement besoin d’eux pour demander une prime de 1 500€ en raison de leur « implication » (sic) lors de la crise ainsi qu’une prime carburant, comme à la SNCF. La tactique est bonne, dommage que le but recherché soit illégitime.

Les travailleurs de la RATP sont bien loin d’être les malheureux exploités que l’on se plaît à nous décrire. Ils font moins de 35 heures par semaine et même moins que l’accord interne déjà complaisant dont ils jouissent. La progression de leur carrière suit des principes d’un autre âge et, ô surprise, fort avantageux, ce qui leur donne au surplus des retraites intéressantes.

Qu’à cela ne tienne. La RATP défendra son os payé par le contribuable, même si l’image de la France doit en pâtir. Car le transfert de milliers de supporters sur une autre ligne, la pagaille innommable qui en résulte et l’intervention des forces de l’ordre pour réparer ce que des grévistes égoïstes détruisent, risquent de ne pas donner très envie aux touristes de revenir. Comme les agents de la RATP bénéficient d’un statut sur mesure, ils s’en moquent. La baisse du nombre de touristes, donc d’usagers des transports, n’a aucun impact sur eux.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 2 juin 2022 - 9:03

Les syndicalistes veulent tout !!! On se demande pourquoi l’Etat continue de les subventionner grassement.

Répondre
Duhamel 2 juin 2022 - 9:57

Tout simplement organiser un service de cars Privé au depart des grandes gares parisiennes et virer du personnel si la RATP est en déficit.

Répondre

Laissez un commentaire