Accueil » De l’absurdité du monopole de la Sécurité sociale

De l’absurdité du monopole de la Sécurité sociale

par Nicolas Lecaussin

MC, 38 ans, est un ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne. Il est en France pour quelques mois, hébergé chez un ami. Il a un peu d’argent mais voudrait travailler pour avoir des revenus ainsi que pour acquérir une ou plusieurs expériences. Il a pu trouver assez rapidement un travail mais il ne peut être rémunéré qu’en tant qu’autoentrepreneur. La démarche pour s’inscrire est assez facile, il suffit de fournir quelques documents. Mais il ne peut obtenir la preuve du statut d’autoentrepreneur sans numéro de Sécurité sociale. Or il n’en a pas car il n’est pas français. Il prépare un dossier et en demande un. Sauf que cela prend du temps : environ deux mois, selon la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie). Dans l’intervalle, MC ne peut pas être payé.

Posséder une assurance maladie est tout à fait normal. L’obligation d’être affilié à la Sécurité sociale est en revanche insensée. Français ou étranger (encore plus !) devraient avoir la possibilité de choisir une assurance santé, ne serait-ce que provisoire. Un droit élémentaire qui existe d’ailleurs pour l’assurance voiture ou maison qui sont, elles aussi, obligatoires. En Allemagne il existe près de 120 assureurs semi-publics et environ 40 compagnies privées qui proposent des assurances santé. Pourquoi pas en France ?

You may also like

1 commenter

Obeguyx 2 juin 2022 - 9:00

Pourquoi pas en France ? Parce que l’Etat tape sans cesse dans la caisse. Essayez d’obtenir les comptes détaillés de la SS, même pour un département. Bon courage…

Répondre

Laissez un commentaire