Accueil » Législatives : regard sur Brigitte Kuster, candidate divers droite à Paris

Législatives : regard sur Brigitte Kuster, candidate divers droite à Paris

par Adélaïde Motte

Entre les publicités et les revues de propagande chinoise, il arrive parfois que le facteur nous apporte de bonnes surprises. Souvent ce sont vos lettres, parfois ce sont les programmes de candidats plus clairvoyants que la moyenne. Ainsi en est-il de Brigitte Kuster, candidate LR, UDI et Les Centristes pour la quatrième circonscription de Paris, qui compte les Ternes, Monceau, Dauphine et Chaillot, c’est-à-dire les quartiers situés à l’ouest de l’Arc de Triomphe.

Brigitte Kuster propose beaucoup de mesures renforçant le régalien, et quelques autres pour diminuer le poids de la fiscalité. Elle suggère, entre autres, la restriction de l’Aide médicale d’Etat (AME) aux seuls soins urgents, le durcissement du regroupement familial, l’expulsion des étrangers condamnés à de la prison ferme, l’augmentation des pouvoirs des maires des arrondissements parisiens ou l’instauration d’une carte vitale biométrique pour lutter contre les fraudes. Elle promet aussi une certaine débureaucratisation pour les entreprises et les activités du quotidien et la suppression de l’IFI. D’autres mesures, quoiqu’un peu timides, vont dans le bon sens : citons la baisse des droits de succession pour la majorité des Français, au lieu de leur suppression pour tous, ou le raccourcissement du délai entre deux donations, au lieu d’une véritable libéralisation dans ce domaine.

Cependant, Brigitte Kuster prévoit l’interdiction de l’importation des produits qui ne respectent pas nos normes environnementales, ce qui risque d’augmenter fortement le prix de l’alimentation et de dégrader nos relations avec les pays étrangers, pour la défense de normes qui ne sont pas toujours fondées. Elle compte également œuvrer pour le “développement raisonné de l’éolien” en consultant les maires et les populations, rejoignant ainsi l’erreur générale dans une énergie peu efficace, et même peu écologique.

 

Vous souhaitez que l’IREF parle d’un candidat ? Envoyez son programme par mail à Adélaïde Motte à l’adresse suivante : adelaide.motte@irefeurope.org.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Obeguyx 9 juin 2022 - 10:10

Cette candidate est à n’en pas douter de gauche puisqu’appartenant à la LR. D’ailleurs son programme (qu’elle ne respectera pas, les promesses n’engageant que ceux qui les écoutent) est construit de manière purement « socialiste ». La preuve, elle nous parle de l’éolien raisonné, mais avez-vous vu beaucoup d’éoliennes à Paris ? Elle ferait mieux de prévoir l’élimination des rats, ce serait plus utiles que son programme d’accession à la « gamelle » publique.

Répondre
REMI 9 juin 2022 - 12:21

la présomption d’innocence existe aussi est il peu crédible de porter des jugements avant les faits…. C’est mon point de vue, basé sur l’expérience et le bon sens tout simplement….!

Répondre
JR 9 juin 2022 - 8:17

Bonjour, c’est bien, mais elle n’insiste pas assez sur le programme de déséscrologisation. Rappelons que le prétexte écologiste est à l’origine du déclin de la France, du déclassement des français et de la désindustrialisation de notre ex pays inféodé à U.VD. Leyen, la climato hystérique de l’E.U. et bras armé de Davos. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 10 juin 2022 - 4:53

La présomption d’innocence ne vaut que pour la ou le mis en examen. Quand verra t on un politique de gauche mis en examen ? Sans doute jamais et même si c’était le cas il ne risquerait pas grand chose. L’affaire « mac qui ne sait » en est la plus pure preuve. 80 % des politiciens sont corrompus à un tel point que personne n’ose le dire ou le reconnaître. La peur a saisi ce pays qui va mourir et personne ne pourra rien y faire. Mais, mon cher Rémi vous avez le droit de continuer à rêver… Mon expérience personnelle m’a appris depuis belle lurette qu’il faut parfois porter des jugements avant les faits, surtout vis à vis de gens qui n’hésitent pas à se revendiquer de caste particulière. Au fait, madame Pécresse s’est-elle rendue à la récente réunion « Bilderberg » à Washington ? Quand je vous dis « caste »…

Répondre

Laissez un commentaire