Accueil » Le Pakistan appelle au boycott des pays qui blasphèment. Un véritable scandale !

Le Pakistan appelle au boycott des pays qui blasphèment. Un véritable scandale !

par Gabriel Collardey

Le premier ministre pakistanais, Imran Khan revendique l’interdiction du blasphème envers les musulmans. Il appelle tous les pays membres de l’ONU, et particulièrement les pays de l’UE, à ne plus offenser les musulmans sous peine de boycott. Il attise les braises de la haine des musulmans envers les pays libéraux et démocratiques. D’après l’indice Freedom House, le Pakistan obtient 37/100 en termes de respect des droits et des libertés. Comment ose-t-il faire la morale à la France sur le respect des musulmans alors que son gouvernement tolère le lynchage de chrétiens ?

Il est évident que la tolérance et la liberté d’expression ne sont pas à l’agenda politique de Mr Khan puisque ses prédécesseurs et lui ont toujours soutenu les islamistes de tous bords. Il rappelle aussi que les valeurs de la démocratie libérale et l’islam peinent à être compatibles. A l’exception de la Tunisie, aucun pays de culture et de tradition islamique n’est une démocratie. Comble de l’ironie, le Pakistan a été élu à la commission de l’ONU pour la promotion de l’égalité des sexes alors qu’il est l’un des pires pays au monde pour l égalité hommes-femmes.

You may also like

2 commentaires

dressou 30 avril 2021 - 7:03

Le Pakistan appelle au boycott des pays qui blasphèment. Un véritable scandale !
Comble de l’ironie, le Pakistan a été élu à la commission de l’ONU pour la promotion de l’égalité des sexes
« comble de ‘l’ironie  » ?
Je ne pense pas que l’ironie soit l’adjectif adéquat … Je pense profondément que beaucoup d’organismes internationaux et mondiaux ont fait leur temps et qu’il faut les supprimer car ils ne sont plus utiles en réalité à orienter et aider le monde à aller « mieux » dans le sens où ils avaient été conçus : plus de tolérance, moins de pauvreté, plus de liberté.
Ils cherchent désespérément à justifier leur existence et s’inventent des causes « mondiales » que nul ne peut contester sauf à se voir taxé de sceptique , de complotiste, de charlatan, etc…
Il suffit d’analyser leur organisation, leurs financements et leur fonctionnement interne dominé par des lobbies divers et variés pour comprendre combien le fruit est pourri de l’intérieur et n’apporte rien à l’humanité d’aujourd’hui.
CD

Répondre
montesquieu 30 avril 2021 - 11:18

Le Pakistan appelle au boycott des pays qui blasphèment. Un véritable scandale !
Honte surtout aux organismes internationaux qui violent en toute impunité et toute honte bue leur raison d’être et leurs principes en incluant des pays tels que le Pakistan islamiste dans leurs commissions!

Répondre

Laissez un commentaire