Accueil » Le monde d’après Covid : hausse de 2 à 3 % de la taxe foncière

Le monde d’après Covid : hausse de 2 à 3 % de la taxe foncière

par Gabriel Collardey

La suppression de la taxe d’habitation puis la baisse de la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) vont priver les collectivités locales de recettes fiscales directes qu’il faudra bien compenser d’une manière ou d’une autre. D’autant que la pandémie a aggravé les comptes des collectivités. D’ailleurs, un tiers des communes envisage d’augmenter la taxe foncière sur les propriétés bâties pour compenser la suppression de la taxe d’habitation. Toutes communes confondues, la hausse moyenne pourrait être de 2 à 3 %. Une hausse qui, selon l’AMF (association des maires de France), aurait pour objectif de maintenir l’investissement, faciliter le retour de la croissance et de la création de richesse au niveau local.

Comme prévu, la suppression de la taxe d’habitation va conduire à une hausse, peut-être significative, de la taxe foncière. Les propriétaires paieront…une fois de plus.
Il est légitime de s’interroger sur la pertinence de la politique fiscale de Macron, qui a supprimé la taxe d’habitation par démagogie et aussi dans le but de limiter l’autonomie fiscale des collectivités territoriales, montrant ainsi son mépris pour les territoires et sa préférence pour une politique jacobine et centralisatrice.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

zelectron 5 mai 2021 - 2:20

Et si les collectivités se serraient la ceinture comme les ménages le font quand c’est nécessaire ?
Il est indécent de voir la nouvelle place luxueuse avec jets d’eau et marbre, les ronds points avec statues achetées à prix d’or, le nouveau stade utilisé à moins de 5% l’an depuis 10 ans (hors covid) et tutti quanti !

Répondre
BAYLE 5 mai 2021 - 8:00

La co-fondatrice noire du mouvement BLM préfère habiter un quartier riche et peuplé de blancs
Il fallait, en effet, s’y attendre !! L’erreur a été de supprimer la taxe d’habitation qui avait une assise. compréhensive, à savoir, pour le l’occupant du logement, participer aux frais de la commune pour son environnement. C’est la taxe foncière qu’il fallait supprimer ! Il est impensable de taxer quelqu’un, tout simplement, par ce qu’il est propriétaire ! C’est un non sens économique !!

Répondre
ange et démpn 5 mai 2021 - 9:04

Le monde d’après Covid : hausse de 2 à 3 % de la taxe foncière
il n’y a aucun doute sur ce sujet de hausse d’impôt , direct « foncière » ou indirecte « ordure ménagères ; mais tant que les habitants ne seront pas consulter après une information sans langue de bois , ça ne s’arrêtera jamais; seul un referendum citoyen par commune avant tout changement d’impôt pourra changer cette folie; un contribuable à qui on pose la question  » voulez vous une cour de tennis (ou autre lubie) et vous payerez X euros de plus  » réfléchira à deux fois.

Répondre
lamouroux 10 mai 2021 - 4:36

Les taxes
La suppression de la taxe d’habitation est un non sens.Elle aurait dù être proportionnelle au nombre d’occupants.C’est la taxe foncière qui devrait être supprimée.Je suis toujours sidéré,quand on supprime une taxe,au nom sacré des équilibres budgétaires,qu’il faille,soit augmenter le ou les taxes existantes,soit en créer une nouvelle.Quand est-ce que nous gouvernants changeront-ils leur logiciel…faire mieux avec moins,investir utile et pas gaspiller….Ce serait du pouvoir d’achat en plus pour les français .Ne sommes nous pas les champions du monde des prélèvements (+ 50% du PIB).

Répondre

Laissez un commentaire