Accueil » La République en marche à la rescousse du micro-parti de Manuel Valls

La République en marche à la rescousse du micro-parti de Manuel Valls

par Romain Delisle

Malgré les dissensions et les vicissitudes qui caractérisent la relation entre Manuel Valls et le parti présidentiel, il semblerait que ces rapports se soient récemment réchauffés, du moins en sous-main. L’ancien chef du gouvernement de François Hollande vient, en effet, d’annoncer son soutien au président de la République dans le cadre de sa campagne de réélection.

Un geste généreux qui répond aux largesses discrètes de « La République en marche » (LREM) à l’égard du micro-parti de l’ancien Premier ministre, « A gauche, besoin d’optimisme » (AGBO).

Depuis 2017, l’ancien député de l’Essonne traîne une dette fournisseur de 41 000€ que le Parti socialiste a refusé d’éponger. En 2020, le micro-parti de Manuel Valls s’est vu octroyer un versement de 55 000€ de la part du parti présidentiel, ce qui lui a notamment permis d’apurer ses comptes (sa structure n’a plus d’activité). Et comme chacun sait, les bons comptes font les bons amis.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

THIERRY C. 8 mars 2022 - 7:00

SVP « traîne » ou « traînait » ?

Répondre
Obeguyx 8 mars 2022 - 11:04

On touche le fond !!!

Répondre
JR 8 mars 2022 - 1:04

Bonjour, rien d’étonnant, la LREM en déclin à 80 km/h et malus à 50 000 €, est un parti socialiste déguisé, voire même un ambrions de parti communiste sous protectorat de la mafia éscrologique. Macron le thuriféraire du Greta Recette (Greta Reset) ne faisait-il par partie du gouvernement Hollande ! Jamais un président n’aura attiré autant d’opposition. Au moins, cette anecdote nous aura permis une fois de plus de découvrir le vrai visage de ce gouvernement parasitaire au service du patibulaire régressiste Klaus Schwab. Libérons la France, Charles au secours ! Merci. Bien à vous

Répondre
Demonet 8 mars 2022 - 1:11

Quelle honte ! Voilà comment on s’attache des soutiens, qui pour le quidam de la rue semble spontané. Merci à vous de nous informer.continuez.

Répondre

Laissez un commentaire