Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La propriété bafouée en Wallonie

La propriété bafouée en Wallonie

par
130 vues

Les logements vacants seront désormais remis à disposition de la collectivité en Wallonie. Tout logement avec une consommation inférieure à 15mètres cubes d’eau par an ou à 100 kWh par an sera considéré comme inoccupé, a précisé sur tweeter ce 21 janvier son ministre-président Elio Di Rupo, socialiste, signalant qu’à la demande d’une commune ou d’une association active dans le droit au logement, après agrément de celle-ci par le gouvernement wallon, « un juge pourra ordonner chaque mesure utile afin d’occuper un logement » et que « des amendes sont aussi prévues lors de longues périodes d’inoccupation ». Les amendes applicables aux propriétaires s’élèveront entre 500 et 12 500 euros par logement, « en fonction de la longueur de la façade et du nombre d’étages du logement, pour une période de douze mois sans interruption d’inoccupation ».

Pour permettre la mise en œuvre de cette mesure, il a fallu que les gestionnaires des réseaux de distribution d’eau et d’électricité soient autorisés à communiquer aux communes les consommations des logements « suspects ». Ce sera le cas dès le 1er septembre prochain.

Ainsi s’édifie le pouvoir totalitaire qui connaît tout de vous et vous surveille. Si seulement c’était utile ! Mais ça ne fera probablement qu’inciter les financeurs à réduire leurs investissements dans la construction de logements. L’inverse du but recherché.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

JR 2 février 2022 - 8:42

Bonjour, ah, la Belgique devient aussi un pays satellite de l’ex URSS communiste ! A quand une superficie imposée que le proposait en France, une hystéro-climatique ? Merci

Répondre
Roven 3 février 2022 - 6:28

Nous ne sommes pas seuls à être gouvernés par un Soviet Suprême… Pas rassurant !

Répondre
montesquieu 3 février 2022 - 3:14

La Belgique est à radier des pays où il fait bon migrer. Reste seulement la Suisse pour les francophones voulant continuer à s’exprimer dans leur langue. A moins que les ex pays de l’Est qui ont encore la tête sur les épaules sachent les convaincre de s’y installer.

Répondre
Obeguyx 4 février 2022 - 3:25

Il y a des mois je l’avais écrit. La propriété immobilière doit disparaître et maintenant ça nous pend au nez comme un sifflet de deux sous !!!

Répondre

Laissez un commentaire