Accueil » La Grande-Bretagne profite de la courbe de Laffer

La Grande-Bretagne profite de la courbe de Laffer

par Nicolas Lecaussin

En 2010, lorsque George Osborne, ministre du Budget, avait annoncé la baisse de l’impôt sur les sociétés (IS), de 28 % à 22 % en 2013 et de 20 % en 2015, le Trésor britannique a prévu un « coût » pour le budget de l’Etat d’environ 7.8 Mds de livres/an. Aujourd’hui, le Trésor est obligé de reconnaître qu’il n’en est rien. Non seulement la baisse de l’IS n’a rien coûté à l’Etat, mais elle a, au contraire, stimulé la croissance du PIB de 1/3.

Lire aussi :

Hausse des impôts, baisse des recettes … l’effet Laffer est arrivé (aussi) en France

You may also like

Laissez un commentaire