Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La fonte de la calotte glaciaire du Groenland ralentit

La fonte de la calotte glaciaire du Groenland ralentit

par
263 vues
prop_4_pendules.png

Dans un article très alarmiste que vient de publier Le Monde, on apprend que « l’ ’immense calotte glaciaire du Groenland a perdu 4 700 milliards de tonnes en l’espace de vingt ans, contribuant à elle seule à une hausse des océans de 1,2 centimètre » et aussi que « la calotte glaciaire du Groenland contient au total de quoi faire monter les océans de plus de 7 mètres, et l’Antarctique de près de 50 mètres, même si les processus de fonte sont des phénomènes très lents. ». Quelques jours après cet article, c’est le Wall Street Journal qui en publie un autre sur le même sujet et qui est signé par Steve Koonin. Qu’apprend-on ? En réalité, selon les données reprises par Koonin, la fonte annuelle de la calotte a ralenti au cours de la dernière décennie alors même que le globe continue de se réchauffer.

Le graphique ci-contre montre la quantité de glace que le Groenland a perdu chaque année depuis 1900. La perte annuelle de glace est en moyenne d’environ 110 gigatonnes. C’est beaucoup, mais cette glace fondue a fait monter les océans de la planète de… seulement 0,0254 cm chaque année. A ce rythme-là, il faudrait environ 10 000 ans pour que toute la glace disparaisse.

Vous pouvez aussi aimer

14 commentaires

JR 20 février 2022 - 10:58

Bonjour, et paradoxalement, 10 000 ans correspond à un cycle, et ce, depuis des millénaires.
Les éscros climatiques et leurs complices connaissent parfaitement les cycles de Milutin Milanković :https://youtu.be/FTzmqjDNMmM , mais en attendant ils s’enrichissent et appauvrissent nos concitoyens. Les verdâtres voudraient régler le climat et ils s’autoproclament écolos ! Merci. Bien à vous

Répondre
Alex 21 février 2022 - 8:12

« A ce rythme-là, il faudrait environ 10 000 ans pour que toute la glace disparaisse »… Et alors ? Vous vous fichez de ce qui arrivera dans les 10.000 prochaines années ? L’Iref déçoit vraiment sur certains sujets.

Répondre
Nicolas Lecaussin 21 février 2022 - 9:31

Ca fait quelques années…les 10 000… puis, c’est le rythme actuel qui est à la baisse..donc, ça pourrait se transformer en 15 ou 20000 ans.. d’ici, on fera probablement des voyages dans d’autres galaxies…
NL

Répondre
JR 21 février 2022 - 9:51

Bonjour Alex, et vous que comptez-vous faire ? Les périodes glaciaires alternes depuis la nuit des temps. La terre n’est un lieu climatisable. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 21 février 2022 - 10:04

Bonjour Alex. L’Arctique n’a connu que peu d’intrusions douces et humides en provenance des latitudes plus basses ce qui est propice à la croissance de la banquise. Notons que cela confirme la thèse selon laquelle ce sont les fluctuations aléatoires du jet-stream qui influencent les températures de l’Arctique. N’ayez crainte vous ne verrez pas la fin du monde prévu 6 milliards d’année. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 21 février 2022 - 8:19

Bonjour Alex,
Lorsque nous sommes passés de l’ère glaciaire à la période chaude, les océans ont juste augmenté de 120m. la période interglaciaire a duré environ 9000 ans. Qu’auriez vous dit lors de cette « débâcle » ? Auriez-vous tenu les mêmes propos ? Pour rappel, nous sommes encore là, ce qui veut bien dire que nos ascendants ont survécu comme la biodiversité.
Bien cordialement.

Répondre
AlainD 22 février 2022 - 2:01

Et où pensez-vous que vous serez dans les 10.000 prochaines années ? Le genre humain existera t il encore ? Et même la terre, avec les tensions et les bruits de bottes qui apparaissent ces derniers jours notre sort pourrait être scellé en presque moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire. Essayez de garder les pieds sur terre…

Répondre
Obeguyx 21 février 2022 - 8:44

Les études qui sont faites par de vrais scientifiques (Français, Japonais, Américains, Canadiens, Britanniques, Indiens et bien d’autres dans une moindre mesure) depuis 1974 montre qu’inéluctablement sur du temps long la fonte des calottes glaciaires sont annonciatrices, à terme, de futures périodes glaciales. Il est probable que d’ici à la fin du siècle prochain nous perdions 3 à 4 ° en moyenne de température. et que nous sommes vraisemblablement pas loin du pic haut de température moyenne. Les écolos peuvent retourner à l’étable se faire traire et chercher à inventer d’autres cataclysmes ne voyant toujours pas que le vrai cataclysme ce sont EUX !!!

Répondre
christian 21 février 2022 - 8:57

L’alarmisme idiot continue. Toujours les mêmes amalgames. Nous avons là un magnifique exemple. Le pôle Nord s’échauffe plus que le reste de la planète, c’est un fait . On sait parfaitement expliquer (ce n’est pas mon propos aujourd’hui). Le pôle Sud lui ne bouge pas ; il se réchauffe moins que la planète, moins de 0, 5 °C depuis 60 ans et donc ce n’est pas demain que ces glaces vont fondre en Antarctique (premier amalgame).
Les alarmismes, toujours de la même façon, regardent le petit bout de la lorgnette. Le satellite Grace mesure la quantité de glace sur le Groenland en observant les modifications de gravité sur l’orbite du satellite. Il ne prend pas en compte le fait qu’il neige moins sur le Groenland et donc la masse d’eau accumulée sous forme de neige diminue (deuxième amalgame).
L’humidité de la terre a augmenté à basse altitude à cause de l’échauffement, et diminué à haute altitude ; c’est une variable observée depuis 60 ans. L’excès de vapeur d’eau qui se retrouve en bas de l’atmosphère n’entraîne pas forcément une hausse du niveau des mers. Ce niveau diminue ! De l’eau plus chaude s’évapore et ne se condense pas (troisième amalgame).
Si le niveau des mers augmente, c’est parce que l’eau des océans se dilate. La diminution d’eau dans les glaciers résulte de la baisse des précipitations en haut de l’atmosphère. Elle ne peut donc pas créer une augmentation d’eau liquide en bas de l’atmosphère. Elle ne pourrait d’ailleurs pas se condenser avec des océans plus chauds. Ou alors expliquez- moi où va l’énergie de condensation (quatrième amalgame).
Quand apprendra-t-on la physique de base à nos gamins au lieu de les terroriser avec un alarmisme non justifié ? Autrefois, la France était une grande nation scientifique. Aujourd’hui, elle préfère le charlatanisme, l’idéologie, le sensationnel dans les journaux. Oui, mes histoires de condensation et d’évaporation ne sont pas glamours, et ne font pas vendre du papier. Fini les TGV, les Airbus, les centrales nucléaires. Les réalisations industrielles demandent de respecter la science.

Répondre
Bernard GUILHON 21 février 2022 - 9:58

Bravo!!!

Répondre
Robert Agine 21 février 2022 - 1:21

Excellent commentaire qui s’ajoute à un très bon papier de Nicolas Lecaussin.
Personnellement sur le sujet du réchauffement climatique j’ai adopté comme bible le livre de Christian Gerondeau : « la religion écologiste » qui est pour moi le livre définitif sur ce sujet …

Répondre
JR 21 février 2022 - 10:15

Bonjour, la découverte des sols forestiers du Crétacé à 900 km du pôle Sud démontre une fois de plus la vie trépidante du climat. L’analyse des carottes, racines, pollen, etc… montre que le monde à cette époque était beaucoup plus chaud que ce que l’on pensait. La présence de la forêt suggère que les températures moyennes étaient d’environ 12°C et qu’il n’y avait probablement pas de calotte glaciaire au pôle Sud à l’époque. Le climat est chaotique par définition. Rien ne serre d’angoisser les population pour un non sujet.
En revanche, avec le prétexte du réchauffement climatique, le porte-monnaie fond plus vite que la banquise. D’un autre côté, des portefeuilles se remplissent. Il s’agit bien d’une escroquerie, c’est le CASSE du SIECLE. Merci. Bien à vous

Répondre
Marcel Depart 22 février 2022 - 3:03

Le Sahara fut un marécage, il y a 10 000 ans. L’Amérique du Nort était enseveli dans la glace, il y a 10 000 ans. Le Sahara redeviendra un marécage dans 10 000 ans. La cote atlantique de la France, jusqu’en Espagne, sera de nouveau sous la glace dans 10 000 ans. Notre univers marche à la vitesse des cycles, que personne ne peu contrôler, mais seulement observer.

Répondre
Obeguyx 22 février 2022 - 3:13

Là, il y a du commentaire costaud ! Peut-être, serait-il bon de l’envoyer au prétendants au trône (actuellement une vulgaire chaise percée) ?.

Répondre

Laissez un commentaire