Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La capitalisation, sujet tabou

La capitalisation, sujet tabou

par
22 vues

Un bel exemple d’autocensure idéologique est le Rapport Moreau. Il a fait grand bruit lorsqu’il est sorti en juin 2013. Pourtant, il n’apporte rien de neuf. Il dit ce qu’on savait déjà. Qu’il fallait travailler plus longtemps et qu’il existait des « différences » entre les retraites du public et celles du privé. Les remèdes préconisés par ce rapport sont celles que les politiques – de gauche et de droite – ne cesse de ressortir à chaque fois qu’on parle de la réformes des retraites : plus de fiscalité sur les actifs et les retraités et, éventuellement, travailler un peu plus longtemps. Mais cette dernière proposition devient un casse-tête car on veut en même temps garder le même nombre d’années de cotisations…
L’équité public-privé passe à la trappe assez rapidement de peur des syndicats et à cause du mépris presque existentiel de nos décideurs pour le monde de l’entreprise privée. On n’arrête pas de parler d’égalité et d’équité mais seulement quand il s’agit des riches du privé et non pas des privilégiés du public. De même, ni le rapport, ni les débats qui l’ont suivi n’ont fait aucune allusion à la capitalisation et aux fonds de pension.
Pourtant, pratiquement la majorité des pays de l’OCDE ont introduit un pilier capitalisation dans leur système de retraite. Les fonds de pension fournissent de 20 à 30 % des revenus des retraites dans les pays membres contre moins de 3 % en France. Sans l’introduction de ce pilier, toute réforme restera au stade paramétrique et on sera obligé de faire un autre Rapport dans seulement 2 ou 3 ans…

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire