Accueil » L’exil fiscal de Depardieu : c’est l’arbre qui cache la forêt

L’exil fiscal de Depardieu : c’est l’arbre qui cache la forêt

par Nicolas Lecaussin

L’annonce du départ en Belgique du célèbre acteur Gérard Depardieu fait la une des médias. C’est normal. Néanmoins, son exil fiscal n’est pas vraiment un scoop. D’autres comédiens, chanteur ou sportifs tout aussi célèbres ont choisi depuis longtemps de s’établir sous d’autres cieux beaucoup plus cléments fiscalement. Et cette annonce n’est en fait que l’arbre qui cache la forêt. L’IREF a tiré le signal d’alarme il y a quelques mois.

Jean-Philippe Delsol l’a répété plusieurs fois. En 2012, on estime à 5 000 le nombre d’entrepreneurs partis pour raisons fiscales. C’est 5 fois plus qu’en 2011. Leur profil a changé. Ce sont des jeunes entrepreneurs (40-50 ans) pas forcément très riches mais qui ont compris que leur avenir professionnel n’est plus en France. De plus, les destinations ont aussi changé : en plus de la Suisse, de la Belgique ou de Londres, on part aussi au Brésil, en Argentine, au Canada et en Australie… Ceux qui partent sont loin de l’image véhiculée par les politiques de gauche, des rentiers âgés qui vendent leurs immeubles parisiens… Non, ce sont en très grande majorité des jeunes entrepreneurs. C’est la forêt que cache le départ de Depardieu….

You may also like

Laissez un commentaire