Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Grenoble : Éric Piolle en garde à vue pour favoritisme

Grenoble : Éric Piolle en garde à vue pour favoritisme

par
108 vues

Éric Piolle, maire de Grenoble, est depuis mardi matin devant la police judiciaire pour soupçons de favoritisme en faveur d’une association. Il aurait confié l’organisation de la Fête des Tuiles à l’association Fusées “sans publicité ni mise en concurrence”. L’association Fusées a donc bénéficié d’une subvention de 123 000 euros en 2015 et 128 000 euros en 2016. La Fêtes des Tuiles a été créée en 2014, par le même Éric Piolle, plus prompt à donner l’argent des contribuables à ses amis qu’à résoudre les problèmes de criminalité de sa municipalité.

En 2018, la Chambre régionale des comptes avait déjà constaté “plusieurs irrégularités importantes” dans la passation des marchés publics pour cette fête, mais les élections municipales avaient interrompu l’enquête qui ressort aujourd’hui. La gauche est toujours prompte à s’offusquer des subventions allouées à des associations qui ne partagent pas ses idées, mais oublie facilement ses scrupules, et la loi, lorsque l’argent va dans ses poches.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire