Accueil » Faut-il poursuivre l’intervention française au Mali ?

Faut-il poursuivre l’intervention française au Mali ?

par Jules Devie

La question se pose après le coup d’État du colonel Assimi Goïta. Ce nouveau putsch, le cinquième depuis l’indépendance du pays, intervient dans un contexte déjà peu favorable à l’opération Barkhane. La situation sécuritaire se dégrade, avec des groupes djihadistes se rapprochant du sud de pays. De plus, le scepticisme vis-à-vis de cette opération, qui dure depuis 7 ans et mobilise 5 000 soldats français, croît dans les opinions publiques maliennes et françaises.

Cependant, un retrait de l’armée française ne pourrait qu’aggraver la situation sécuritaire du pays, ainsi que celle de la région tout entière, et peut-être également laisser plus de place aux puissances russes et chinoises très actives en Afrique. C’est donc un choix cornélien pour le gouvernement français qui a toujours indiqué que la France « n’avait pas vocation à rester éternellement » …

You may also like

2 commentaires

zelectron 2 juin 2021 - 5:48

L’intervention française au Mali n’est hélas pas un modèle d’action militaire
On peut se demander si la dotation en armes est à la hauteur de la tâche à accomplir ?
Le résultat se chiffre en nombre de morts dans nos rangs pour une efficacité difficile à évaluer.

Répondre
Marit 2 juin 2021 - 6:41

Faut-il poursuivre l’intervention française au Mali ?
Les tergiversations françaises me rappellent le film de Sergio LEONE : Le bon, la brute et le truand.
Ce dernier a la réplique suivante : « Quand on vient pour tirer, on raconte pas sa vie… ».
Cela s’applique à merveille à la politique militaro malienne de la france, avec un « f » minuscule !
U.M.

Répondre

Laissez un commentaire