Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Grâce à l’énergie nucléaire, la France redevient le premier pays exportateur d’électricité en Europe

Grâce à l’énergie nucléaire, la France redevient le premier pays exportateur d’électricité en Europe

par
1 001 vues

 Le cabinet S&P global a publié une étude, dont les chiffres avaient été dévoilés la veille par le journal Les Echos, montrant que la France est redevenue le premier exportateur d’électricité en Europe, avec 50,1 térawattheures (TWh) envoyés à l’étranger, loin devant la Suède (28,6 TWh) et la Norvège (17,3 TWh), pays dont la production repose sur l’hydroélectricité, ainsi que l’Espagne (13,9 TWh), qui a majoritairement parié sur le solaire et l’éolien.

 L’année 2022 s’était pourtant mal passée : à cause de problèmes de corrosion et d’un retard pris dans l’entretien des centrales, une majorité de réacteurs avaient dû être mis en arrêt forcé, l’Hexagone devenant importateur d’électricité au pire moment de la hausse des prix de l’énergie. La production électrique avait atteint son plus bas niveau depuis 1992, plaçant la balance des échanges en déficit de 16,5 TWh. À grand renfort d’argent public, le Gouvernement avait dû « subventionner » le prix d’électricité à l’aide d’un bouclier tarifaire, grevant littéralement son budget pendant près de deux ans.

 Pour 2024, le cabinet américain prévoit que la production d’électricité devrait continuer à reprendre des couleurs, les exportations s’améliorant encore de 6 à 8 TWh, l’objectif étant de revenir au niveau du solde exportateur de 65,1 TWh observé en 2014.

 Sans surprise, c’est l’augmentation de 14,8 % de la production d’électricité d’origine nucléaire qui tire les chiffres vers le haut (+ 41,4 TWh à 320,4 TWh) suivie de près par celle que produisent les barrages. Notons d’ailleurs que 47 réacteurs sur 56 sont désormais en état de fonctionner.

 Il s’agit, en tout cas, d’un rude camouflet pour l’Allemagne, obligée de faire tourner à plein ses centrales à charbon par temps de grand froid en dépit de ses objectifs de neutralité climatique et de la compétitivité de ses industries électro-intensives.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

louis 26 janvier 2024 - 8:55

ça redemarre youpi !je suis content mais c’est curieux ma facture n’a pas diminuée ??elle s’est meme prit 10 % ! tiens c’est curieux , un oubli sans doute !

Répondre
Bourgeade jm 26 janvier 2024 - 10:55

Ce qui est scandaleux, et pas trop dénoncé dans vos lignes, c’est que les Français soient condamnés à payer un prix exhorbitant pour le MWh, à cause du marché Européen de l’énergie.

Répondre
Nicolas Lecaussin 26 janvier 2024 - 11:35

Ce sont les taxes sur la facture qui coûtent cher !

Répondre
Marsaudon 26 janvier 2024 - 1:02

Les taxes oui, PLUS cette erreur fatale d’avoir accepter l’alignement des prix sur ceux des plus mauvais élèves de la classe .

Répondre
Marsaudon 26 janvier 2024 - 1:03

Les taxes oui, PLUS cette erreur fatale d’avoir accepté l’alignement des prix sur ceux des plus mauvais élèves de la classe .

Répondre
Marsaudon 26 janvier 2024 - 12:59

Nous n’avons pas à nous en vanter, hélas; cela ne sert qu’à nos voisins qui ont fait les mauvais choix ce qui
nous entraîne dans cette spirale ascendante vertigineuse..

Répondre
GNA46 26 janvier 2024 - 6:21

A vouloir laver plus propre que propre, et vouloir sauver notre planète qui soit dit en passant, n’a pas besoin de nous pour celà, on arrive au bête constat que de trop écouter la secte des écolos/bobos/gochos/conos… Nous sommes en train de finir d’assassiner le fleuron de l’industrie de ce pays, EDF, et d’avoir offert à l’U.E., que celà dérangeait, de nous faire payer l’énergie électrique de toute l’Europe ! Merci qui ?…

Répondre