Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Deux grands libéraux se rencontrent : Elon Musk et Javier Milei

Deux grands libéraux se rencontrent : Elon Musk et Javier Milei

par
1 001 vues

De manière non officielle, le nouveau président argentin a rencontré le 12 avril le grand homme d’affaires américain, Elon Musk, aux Etats-Unis.

Le dirigeant de Tesla et de SpaceX l’a reçu dans son usine d’Austin au Texas. Le milliardaire avait félicité Javier Milei après les élections et il avait fait part de son intérêt pour les importantes réserves argentines en lithium, une terre rare indispensable à la production des batteries électriques. Quant à l’homme politique, il n’a jamais caché son admiration pour les entrepreneurs en général (que Ayn Rand qualifie de héros) et pour Elon Musk en particulier.

L’homme d’affaires et le Président ont discuté de « la nécessité de libérer les marchés », de « défendre les idées de liberté » et d’« éliminer les obstacles bureaucratiques qui éloignent les investisseurs ». Emmanuel Macron n’a pas rencontré Elon Musk en juin dernier pour conférer avec lui des mêmes sujets mais pour lui vendre l’implantation en France de sa gigafactory.

L’AFP, dont le communiqué a été recopié comme un seul homme par la presse française (Figaro inclus), n’a pas manqué de critiquer entre les lignes les deux hommes, l’un pour asséner à son pays un « choc d’austérité » sans précédent, l’autre pour ses accointances républicaines, de droite et d’extrême-droite (termes synonymes selon l’agence ?). La presse française n’a épargné ni l’homme politique (« ultralibéral », extrémiste de droite, fasciste, populiste…) ni l’homme d’affaires (drogué, « ultralibéral »…). L’Obs avait ainsi consacré sa une au début de l’année à l’« inquiétant Musk »…

Elon Musk se rendra officiellement dans la patrie de Javier Milei cette année à l’occasion d’un évènement destiné à « promouvoir les idées de la liberté ». On peut supposer que peu d’hommes politiques ou d’entrepreneurs français seront présents et on peut également supposer dans tous les cas que la presse française, « informée » par l’AFP, rendra compte de manière peu enthousiaste de la visite…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

Albatros 23 avril 2024 - 7:25

J’aimerais bien que Musk achète le journal Le Monde (dans lequel même la date est fausse) ou Libération (qui pourrait désormais s’appeler « Internement »).
Franche rigolade assurée !

Répondre