Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Des nouveaux sous-préfets chargés de… la qualité des services publics !

Des nouveaux sous-préfets chargés de… la qualité des services publics !

par
1 044 vues

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini, vient de présenter la mission des nouveaux sous-préfets « chargés de la qualité et de l’accès aux services publics » installés dans chaque département.

La création de cette centaine de hauts-fonctionnaires supplémentaires avait été annoncée par Elisabeth Borne lors du 7ème Comité interministériel de la transformation publique (CITP) qui s’est tenu le 9 mai 2023. L’engagement n°8 de ce CITP était en effet le suivant :

« Le Gouvernement renforce sa gouvernance collective des services publics avec un tableau de bord de suivi de la qualité du service rendu à nos concitoyens par les administrations. Dans chaque département, un sous-préfet référent sera chargé de la qualité et de l’accès aux services publics ».

Le 10 octobre dernier, le ministre a donc réuni ces sous-préfets en séminaire à la Bibliothèque nationale de France (BNF) pour leur présenter leur « feuille de route ». Elle comporte trois grandes missions :

  1. « assurer les fondamentaux des services publics en partant des moments de vie des Français », ce qui signifie faciliter l’accès aux différentes aides de rénovation des logements et à la délivrance des titres d’identité, mais aussi faciliter l’accompagnement des Français lors de la perte d’un proche, garantir le suivi de la qualité de l’accès aux 250 « démarches numériques essentielles » dans le cadre du programme « Services publics + » ;
  2. « améliorer l’accès aux services publics », en contribuant notamment au développement du réseau France services, ce qui implique selon le ministre Guerini que ces sous-préfets coordonnent les « différents services publics dans leur département » ;
  3. « placer les agents au cœur de leurs attentions et redonner de la dignité au métier d’agent public ». Pour y parvenir, le ministère demande aux sous-préfets de donner aux agents « les meilleurs outils pour assurer leurs missions ». Ils devront aussi veiller à « protéger les agents publics » et lutter contre les incivilités dont ils peuvent faire l’objet.

Nous croyions naïvement que la qualité des services rendus aux citoyens était l’affaire de chaque agent, ou du moins de chaque haut-fonctionnaire, de chaque chef de bureau, chef de service, sous-directeur, directeur, sous-préfet d’arrondissement et, bien sûr, de chaque préfet. Nous croyions aussi que toutes les préfectures étaient engagées dans une « démarche qualité », généralement supervisée par le Secrétariat général commun départemental (SGCD). Nous pensions, par ailleurs, que chaque ministère employait une foultitude de responsables qualité.

Apparemment tout cela ne suffit pas. Il faut y ajouter une couche hiérarchique et administrative supplémentaire avec des sous-préfets !

Nous nous permettons de douter de l’efficacité d’une telle mesure. Il serait plus pertinent de supprimer le statut de la fonction publique, véritable boulet qui empêche une gestion efficiente des ressources humaines et, par-là, des services publics.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

10 commentaires

Laurent46 18 octobre 2023 - 6:57

La République laïque gauchiste avec les politiques irresponsables de tous poils détruit tout sur son passage depuis des années et se défausse sur les autres pour essayer de redonner vie à la France et pour cela continuer à gonfler le mammouth public gauchiste local. C’est cela l’avenir de la France. Et on peut dire ce que l’on veut c’est l’idiotie de la politique Républicaine de tous poils, la laïcité et le gauchisme communiste qui est responsable des destructions progressives de toute l’économie, de la culture et de l’enseignement en fait de tout ce qui avait fait la richesse et la vie paisible du pays France.

Répondre
Broussard 18 octobre 2023 - 8:10

Hi hi !
un accompagnement de plus ?
ne vaut-il pas mieux en rire avant d’avoir à en pleurer ?
Christian B.

Répondre
Roven 18 octobre 2023 - 8:14

Chouette, encore des rapports qui vont aller aux archives… Décidément l’État dépensier reste complètement à côté de la plaque. C’est tout le management de la fonction publique qu’il faut revoir, précisément en commençant par le haut au lieu de lui attribuer une fonction de mouche du coche !

Répondre
pierre-georges thomas 18 octobre 2023 - 9:54

ces 100 sous prefets auront automatiqueùment des evolutions de carriere etant fonctiopnnaires ils sont d’ores et deja inscrit au registre de la dette bel effort de limiter la croissance de la fonction publique, l’usager comme on l’appel n’y gagnera rien mais il faudra financer cette mesure « intelligente » née dans la cervelle des hauts fonctionnaires

Répondre
Dorylée 18 octobre 2023 - 11:34

Encore une bonne centaine de sinécures pour les amis déshérités de la politique politicienne. Il faudra sans doute créer un ministère de la qualité des services publics pour nourrir un parasite supplémentaire avec des secrétaires d’État à la FP territoriale, FP hospitalière, etc. avec chef de cabinet, sous-chef, secrétaires, sous-secrétaires, etc. De bien beaux emplois en perspectives. Pour un résultat nul, comme d’habitude mis qui nous aura coûté  » UN POGNON DE DINGUE « comme dit l’autre…

Répondre
ZEBU 18 octobre 2023 - 12:06

« un sous-préfet référent sera chargé de la qualité et de l’accès aux services publics » : Mais à QUI pourrai-je m’adresser en cas de problème « d’accès aux services publics » ? Nom, téléphone, mail (pour ceux qui ont internet) de cet homme ou de cette femme ?? et n’y a-t-il pas déjà une ou même DES personnes en charge de cette « qualité » ?
Merci de m’enseigner ce que j’ignore encore !

Répondre
PICOT 18 octobre 2023 - 2:15

Il faut absolument créer un corps administratif supplémentaire chargé de contrôler la qualité du travail de ces Sous Préfets!

Répondre
montillot dominique 18 octobre 2023 - 7:45

Absolument ! il faut supprimer le statut de la FP ! j’en parle en connaissance de cause ( 25 ans de FP ministère régalien utile( armée) ; 3 ans collectivités locales ; 6 ans dans le privé : au niveau efficacité et responsabilité personnelle, y’a pas photo ! )

Répondre
AlainD 20 octobre 2023 - 10:13

Vous avez parfaitement décrit la situation et comme ce seront des fonctionnaires qui vont s’adresser à des fonctionnaires, le problème de la qualité des services publics n’est pas près d’être résolu…
Nous aurons juste quelques fonctionnaires en plus et probablement pas les moins payés …

Répondre
Zygomar 7 novembre 2023 - 12:06

Proverbe chinois (qui savent, eux, de quoi ils parlent: » le poisson commence à pourrir par la tête »….. les Français aussi peuvent ajouter : »l’administration et sa bureau « crassouille » aussi………

Répondre