Accueil » Cuba : la fin de la famille Castro au pouvoir, mais à quand la fin du marxisme ?

Cuba : la fin de la famille Castro au pouvoir, mais à quand la fin du marxisme ?

par Nicolas Lecaussin

Ce week-end s’est tenu à Cuba le dernier congrès du parti communiste présidé par un membre de la famille Castro. Le « petit » frère de Fidel, bientôt âgé de 90 ans, devrait prendre – enfin – sa retraite. Il sera remplacé par Miguel Diaz Canel (né en 1960) qui fait partie d’une nouvelle génération de dirigeants cubains, pas issue de la révolution de 1959 mais qui a bien été installé au pouvoir en 2018 par Raul Castro. Ce dernier garde d’ailleurs un oeil sur les sommets grâce à son ancien gendre, Luis López Callejas, qui contrôle 75 % de l’économie cubaine et aussi grâce à son fils, le colonel Alejandro Castro Espín, décideur important au sein des services d’espionnage et considéré comme l’homme du Kremlin à la Havane. Le pays est l’une des dernières dictatures communistes au monde avec peu d’espoir de changement. Les dissidents politiques sont arrêtés ou expulsés et l’Etat contrôle toute l’économie ce qui a comme conséquences des pénuries terribles autant pour ce qui est des produits alimentaires que pour d’autres biens de consommation.

A noter que, contrairement à ce que prédisaient de nombreux « spécialistes », la détente choisie à partir de 2014 par Obama, qui est même allé en visite sur l’île, n’a eu aucune conséquence positive du point de vue politique ou économique. Cela n’a servi qu’à renforcer et légitimer le pouvoir qui survit aujourd’hui grâce au soutien de la Chine et de la Russie. Comme le Venezuela d’ailleurs. Il faut espérer que le régime communiste cubain s’écroule rapidement comme toutes les dictatures marxistes.

You may also like

1 commenter

Laurent46 19 avril 2021 - 4:07

Cuba : la fin de la famille Castro au pouvoir, mais à quand la fin du marxisme ?
Comment voulez vous que ce régime s’écroule ? Regardez la France elle va dans la même direction et les US n’en sont pas loin non plus. La gauche extrémiste prends le pas en s’alliant aux modérés alors que la droite imbécile n’en peut plus de disparaître corrompue de l’intérieur par les mêmes extrémistes gauchistes. Comment voulez-vous encore respecter des gens et des gouvernances nationales et locales qui ne sont plus respectables ? Et même avec 90 % d’abstention ils vont s’arranger pour gagner et fêter leur victoire électorale avec les deniers publics. C’est un constat que même la pandémie n’est pas arrivée au bout des beuveries dans le mode public ou tout en est prétexte jusqu’aux anniversaires,

Répondre

Laissez un commentaire